• Ton corps frémissant et offert

     

     

    Ce rêve-là filera entre mes doigts. Il sera plus qu'un rêve, bien plus qu'une passion... Il revient toujours, toujours. Il n'a pas peur, lui. Il rêve qu'il n'est plus un rêve. Il est un corps frémissant et offert. Il a perdu ses yeux, ses vœux, ses peurs. Il est à moi.

    Invisible caprice de ses plaisirs, jamais il ne saura ni où, ni d'où, ni comment, viendra le délice du prochain tendre supplice. Il ne pourra que ressentir la douce, mais folle, morsure du plaisir...


  • Commentaires

    1
    Coquine
    Dimanche 7 Décembre 2008 à 19:51
    Un rêve
    qui ne le restera pas, un fantasme qui se verra accompli et... adoré...
    2
    Justmeforyou
    Dimanche 7 Décembre 2008 à 21:50
    Oui
    ce rêve là, j'en ai des frissons, de doux frissons, à l'idée de sentir ton corps vibrer et s'abandonner sous mes caresses, oui de doux frissons... il n'y aura pas d'échappatoire ... juste le plaisir insoutenable, toi et moi... je t'aime
    3
    Coquine
    Dimanche 7 Décembre 2008 à 21:59
    Moi aussi
    J'an ai de doux frissons partout à cette idée de ne pas savoir, juste de ressentir... les caresses de chaque partie de ton corps sur le mien, ton désir et le mien mêlés... Je t'aime...
    4
    Mardi 9 Décembre 2008 à 08:21
    Chant de nuit...
    Je ne peux m'empêcher de revenir voir vos émois qui prolonge en semaine... L'amour indicible que je vis chaque week end ! Dans une harmonie de symbiose, mon ange-femme à moi me transperce de ses démons. Vous, vos missives, me transporter à l'infini... Quelles sont ces êtres vivant dans un au-delà, dans un monde qui me semblait unique. Je me suis vu, danser une Vie entière, chaque jour communiant avec mes gestes, mes danseuses, mes oeuvres éphémères... puis il y a eu cet arrêt brutal, corporel, blessé en soi... et un long tunnel noir... Mon ange est apparue et une galaxie de soleils naquirent mais insaisissables. Mon ange a des ailes... Mais par vous, je vois des êtres et des étoiles brillés et mon âme se réjouis... Je vous envoi d'un geste, une de mes chorégraphies où déborde vitalité et douceur ! Bien à vous, Bruno.
    5
    Coquine
    Mercredi 10 Décembre 2008 à 16:10
    Bruno, j'aimerais
    tant aussi que l'amour indicible que uje vis, que nous vivons, se prolonge en semaine comme le peu de week-end que nous passons ensemble... Il doit en fait se prolonger ici, au travers de nos écrits l'une pour l'autre... Vitalité et douceur, merci! ça nous correspond parfaitement... En espérant que le tunnel noir est dorénavant bien clos à son extrêmité je t'embrasse.
    6
    bruno
    Samedi 13 Décembre 2008 à 07:55
    Le solei est devant...
    Merci de cette douce missive... Les temps de l'amour sont toujours trop espacés... mais la patience et l'espoir nous guident... Mon tunnel est bien clos et une prairie sauvage de fleurs, d'odeurs caresse nos corps à l'infini... Je t'envoie un baiser que je dessinai de me main pour le poser sur ta joue.... Bruno
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :