• Collées serrées

     

    Tu vois,
    C'est comme ça,
    Oui juste comme ça
    Tout contre toi
    Serrée
    Tout au long de toi
    Collée
    C'est comme ça
    Que je veux m'endormir près de toi
    Je veux pas... juste ta main
    Je veux pas... juste te savoir là
    A côté de moi
    Non, j'ai besoin... de te sentir là, tout contre,
    Que mes seins s'envahissent de ta peau
    Que ma bouche respire ton cou
    Que mes mains emprisonnent tes seins
    Alors, seulement
    Je retrouve le calme, la sérénité, l'apaisement
    Je deviens ta chaleur
    Ma peur s'endort
    Coeur contre coeur...


  • Commentaires

    1
    Coquine
    Mercredi 10 Décembre 2008 à 16:07
    Tu vois,
    c'est aussi comme ça, maintenant, que j'aime m'endormir, sinon... il me manque ta chaleur, ton souffle sur ma nuque, tes seins contre ma peau, tes mains autour de moi, il me manque TOI et j'ai froid... Je t'aime...
    2
    Mercredi 10 Décembre 2008 à 16:13
    Et bien ça
    c'est de l'amour fusionnel.
    3
    Coquine
    Mercredi 10 Décembre 2008 à 18:26
    Un amour
    complètement fusionnel oui, et bien plus encore... un au-delà de l'amour... Merci Phylmots.
    4
    Jeudi 11 Décembre 2008 à 17:01
    comme je
    vous envie, de voir que vous êtes heureuses à deux... Moi aussi j'aimerais bien dormir avec quelqu'un que j'aime et qui m'aime...
    5
    Justmeforyou
    Jeudi 11 Décembre 2008 à 18:21
    Marion...
    Oui on s'aime, heureuses à 2, oui encore... mais les moments à 2 sont si rares, et les séparations si douloureuses, heureusement que l'amour est le plus fort
    6
    Claire
    Vendredi 12 Décembre 2008 à 14:19
    Chavirée...
    le seul mot qui me vient à cet instant. Je parcours vos écrits, je m'ennivre de vos mots et je ne sais plus si je dois envier votre amour si fort, si beau, si pur mais si empreint d'absence et de manque. Vous me bouleversez
    7
    Coquine
    Vendredi 12 Décembre 2008 à 18:49
    Claire, moi
    ce sont des commentaires comme le tien qui me bouleverse... Merci à toi, tu peux envier cet amour, oui, car il est ce qu'il y a de plus beau malgré le manque et l'absence...
    8
    claire
    Vendredi 12 Décembre 2008 à 20:29
    alors
    que ma douce suive votre exemple. vos mots m'inspirent, elle le sera peut être aussi
    9
    Justmeforyou
    Vendredi 12 Décembre 2008 à 21:18
    Claire
    Des mots qui cachent ce qu'ils ont à dire, des mots qui sentent la peine et la douleur... Moi aussi je suis touchée par tes com... J'en lirais bien davantage...
    10
    Claire
    Samedi 13 Décembre 2008 à 07:11
    L'ivresse
    que ces mots me procuraient et qui ne sont plus. Le frisson lorsque ces mains se posaient sur ma peau. Le manque et l'eloignement transcendent votre amour. Le quotidien c'est la lethargie des corps, l'oubli de ce qui nous troublais avant. Gardez cette fougue, nourrissez cet amour...c'est ce qu'il y'a de plus beau.
    11
    Claire
    Samedi 13 Décembre 2008 à 08:22
    Maudites
    ces nuits que j'attendais tant. Maudites ces nuits quand elle nous manque mais tellement frustrante de sentir son odeur, la chaleur de son corps, là, à ses côtés et ne rien oser. Ne plus dormir car son absence vous fais detester ces longues nuits, ne plus dormir pour ne plus partager ce lit de peur de la brusquer. Rêver d'elle quand elle n'est pas là, la désirer quand elle est près de soi. Attendre le matin pour que le froid de son absence s'estompe enfin. Attendre le matin pour que sa peau s'éloigne de moi. Vous si loin et pourtant si proche, nous si proche et pourtant si rien...
    12
    Justmeforyou
    Samedi 13 Décembre 2008 à 16:02
    C'est vrai ...
    ... que le quotidien peut tuer la passion, je comprends ton triste désarroi et tes mots résonnent encore à mes oreilles tel un glas qui hésite à mourir dans le lointain... Quel est donc ce rien entre vous et s'il n'y a plus rien que reste t-il donc, pourtant je comprends que tu l'aimes toujours, mais qu'elle semble si lointaine... Vrai que nos retrouvailles sont belles, mais, les creux, les vides, sont si longs et si destructeurs entre les bons moments... c'est dur aussi, il faut que l'amour soit toujours le plus fort pour résister à cela
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :