• J'ai envie de toi

     

    Envie de surgir dans ton bureau, de débarquer sans prévenir
    D'avancer vers toi et de dire, en te prenant la main
    « Viens », « viens vite, je t'en prie »
    M'en foutre des autres, de la chef, des vitres du bureau
    Juste t'emmener, te prendre à eux et t'emmener avec moi
    Dans la vie, pour la vie, te prendre la main et t'entrainer
    En courant, loin, courir, ne s'arrêter que...
    Ta petite maison, ses fleurs, son jardin, bien là
    Entrer, t'emmener dans la chambre
    Te déshabiller, vite, me déshabiller, t'embrasser, te caresser partout
    Glisser mes mains partout, ton cou, ta nuque, tes seins
    Devenir folle, t'embrasser partout, tes épaules, ton ventre, ton sexe
    Juste l'embrasser, sentir le feu qui nous prend, se sentir vivre
    Seins contre seins, bouche contre bouche
    Ton corps est ma folie, il me manque à en pleurer
    Envie de te prendre sauvagement, de te serrer
    De serrer tes seins entre mes mains, tes fesses
    De te caresser... lourdement, possessivement, les fesses, les hanches
    De sentir la fièvre, de sentir ta liqueur inonder mes doigts
    Et cette envie irrésistible de les mettre en toi, juste là où ça t'emporte
    Envie de le saisir dans ma main, le sentir gonfler, palpiter, battre...
    Sentir ton corps onduler, se tordre
    Ta bouche prendre la mienne, nos yeux se serrer
    Envie d'empoigner ton sexe entier, le prendre, le faire vibrer
    Trembler, fuir, revenir, réclamer, supplier, fuir à nouveau
    Le pendre, le vivre, le goûter, le pénétrer d'amour
    Et te serrer fort, fort, sentir ton plaisir, ton désir, ta folie
    Ton abandon, ton lâcher, ta reddition, ton bonheur
    Ton envie de plus encore, d'encore plus fort
    Envie de te tenir, envie à la folie, à pleurer, à crier, à hurler « je t'aime »
    Comme un feu sauvage en moi que je répandrais sur toi, qui brûlerait en nous
    Envie de tes morsures, envie de tes griffes
    Envie de tenir tes poignets pour mieux te donner du plaisir
    Celui de l'abandon, envie de te plaquer alors contre moi
    Ma bouche sur ta bouche, mes doigts en toi, fort
    Et jusqu'a l'explosion, la jouissance finale...
    P... Que je t'aime, aime-moi, inonde-moi, donne-toi, abandonne-toi
    Donne-moi ton corps et prends tout de moi
    Mon corps, mon âme, mes pensées, mon cœur
    Tout est a toi, tout, je t'aime jusqu'à bout de forces


  • Commentaires

    1
    Coquine
    Mercredi 11 Juin 2008 à 17:18
    j'aime la force
    presque brutale de ce texte, de tes mots, de tes envies, j'aime la sensualité à fleur de peau qu'on doit deviner, parce que je moi je te connais, et qui se cache derrière la "violnce" des désirs, j'aime les phrases courtes et hachées, le rythme soutenu qui donne envie de toujours plus, j'aime ta fougue ainsi décrite autant que ta tendresse que moi je sais, j'aime quand tu me désires sauvagement, quand le feu te prends, te domine, quand l'ivresse te cambre et me fait soupirer, languir et te désirer et t'appartenir davantage... Viens vite me prendre la main, emmène-moi toujours plus loin avec toi, toujours plus fort... Je t'aime... Merci...
    2
    Justmeforyou
    Mercredi 11 Juin 2008 à 17:29
    Tu sais
    comme j'aime me lacher la bride, tu sais comme c'est fort en moi, cette envie de te prendre en sauvage, en tigresse, avec force, posséssivement, je ressens tellement que tu aimes aussi... Cet " en phase",ça m'emporte et tu sais que quand mes peurs seront parties je me lacherai plus encore, je te prendrai plus encore, ça nous emportera, ça nous voyagera plus encore, jusqu'au vertige, jusqu'aux étoiles... J'aime le feu, la braise, la folie, j'aime l'extrême, j'aime l'abandon, le laisser vivre le "ressentir", j'aime l'émotion, l'explosion, le "tout donné" ...Vive l'amour, parce que je t'aime...
    3
    Coquine
    Mercredi 11 Juin 2008 à 17:37
    .....
    J'ai envie de toi... Prends-moi aussi fort que tu le désires, prends tout de moi, possède tout de moi parce que je veux être à toi et que tout t'appartienne... Emporte-moi toute entière dans ta folie et ne me laisse plus jamais redescendre je t'en prie...
    4
    Mardi 13 Avril 2010 à 20:12
    lire, érotique
    j'adore se que vous faite, et se que vous écriver, la réalité, le bonheur ,
    5
    Coquine
    Mercredi 14 Avril 2010 à 19:31
    Merci pour Elle,
    Car c'est Elle qui avait écrit ces mots... Et merci de votre visite Raffin.
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :