• Possessivement toi & moi


    D'une étrange emprise, tu fais le tour de ma vie, comme tu m'encercles de tes bras. Possessivement, je suis à toi, jusqu'aux limites de l'obsession. Tu sais me garder sans trop me serrer, tu aimes me posséder, avoir tout de moi sans ne jamais rien réclamer. Moi, je te donne, je m'abandonne, à toi, pour toi, pour nous, au-delà de toi, même...

    D'une immense envie de me grandir, de me soutenir, je reste sous ton aile de douceur, moi l'oiseau aux ailes brisées. Juste là, blottie au creux de ton âme,. Juste là, à attendre ta tendresse protectrice et ta main bienveillante.

    La confiance me guide. L'assurance me gagne. J'ai besoin de vide autour de moi, ce besoin avide de rien sauf de toi, cette envie de vie, de fuir, de futur, tu me rassures. Et puis j'oublie, je laisser aller, je laisse céder. Je regarde le temps qui s'écoule sur nous et je n'entends plus son glissement monotone. Je te regarde me survoler, toi, mon bel ange-gardien, mon âme-sœur, de douleur et de douceur. Toi qui es la couleur de mes nuits. Toi qui es le calme de mes émois. Toi qui assures mon cœur, toi qui épures mes peurs...

    J'ai besoin des sanglots qui étranglent ta voix comme j'ai besoin des larmes qui noient mon regard. J'ai besoin de ta puissance, de la force de ta main qui enserre la mienne, de l'indocilité de tes yeux fous d'amour, comme j'ai besoin de ton cœur en désordre, de sa fragilité d'enfant, de tes bras consolants, de ton âme pesant lourd sur la mienne.

    Je t'aime avec cette passion qui est mienne, avec la délicate envie de me laisser séduire, de nous enfuir, toi et moi, amoureusement, fougueusement, mais sereinement. Je t'aime avec cette rage au bord du cœur, avec cette cage qui nous retient, prisonnière de nous-mêmes, prisonnières de nous deux, et qui nous enlace d'un balai fusionnel, où règnent nos plaisirs, nos désirs et nos soupirs. Je t'aime de tout mon moi qui s'offre à ton toi. Je t'aime avec ce lien, ce bout de rien, qui nous retient, qui nous étreint. Je t'aime avec mes peines, avec des chaînes, pour te garder, te protéger. Je t'aime quand tu m'entraînes quand tu m'enchaînes, quand tu m'enlaces quand tu m'embrasses, quand tu te relâches quand tu m'attaches.

    Je t'aime avec mes mots, qui ne sont peut-être pas les tiens, pas ceux que tu attendais, mais je t'aime à ma façon, aux limites de la possession, de la soumission... mais d'un amour sans limite...


  • Commentaires

    1
    Justmeforyou
    Mardi 17 Juin 2008 à 19:22
    Je t'aime
    Des mots qui ne sont peut-être pas les miens? ... Ma coquine, ma douce, mon aimée,tes mots sont au delà de mes rêves, ils sont ceux que je n'osais dire de peur de tes peurs, de peur de ta fuite... Possissivement, et à la limite de ... oui, à la limite de... Mais qui suis-je moi pour te mériter ainsi, mériter toute cette confiance... Je ne sais pas... Mais je sais qu'avec tes "oui", je ferai de toi une reine, la reine de ma vie, de mon âme, de mon corps... Tant de choses semblent si peu importantes... Je voudrais tout balayer, tout emporter tout chasser de tes peurs, tes angoisses, tes noirceurs, tes cauchemars... Je voudrais faire de toi l'amour et la joie, te donner la fierté et l'amour de toi même... Ce qu'il te faut de confiance pour te laisser emmener jusque là,jusque vers mon au delà, et ce qu'il faut d'amour pour d'un air d'abandon gagner mon extrême... Je t'aime, je t'aime à déraison, je t'aime à l'extrême, la seule façon d'aimer qui me fasse vivre, vivre et ressentir...
    2
    Coquine
    Mardi 17 Juin 2008 à 19:40
    .....
    Amour, confiance, abandon, extrême, émotions, tout donner... J'ai besoin de me reposer entre tes bras... je t'aime...
    3
    Justmeforyou
    Mardi 17 Juin 2008 à 20:10
    Juste moi pour toi
    "Je t'aime avec tes mots, qui ne sont autant les miens, bien plus que ceux que j'attendais, moi aussi je t'aime à l'extrême, aux limites de la possession, de ta soumission... mais d'un amour sans limite..." Voilà, les mots sont dits, les mots sont lâchés, ils ont pénétré mon coeur, ils me font toi, me donnent à toi jusqu'au fond de moi... Je t'aime, je t'aime
    4
    Mardi 17 Juin 2008 à 21:20
    Bonsoir Coquine.
    Petit bonsoir en passant discretement. Je suis si content pour vous deux. Quelle bonheur de pouvoir partager tout cet amour avec vous. Merci à vous deux. Patrick
    5
    Coquine
    Mardi 17 Juin 2008 à 21:31
    Nous sommes juste
    à la limite nous deux, à la limite de tout, de l'amour, de la soumission, de l'obsession, de l'extrême, de l'infini, de l'absolu... A la limite des émotions aussi, sur leur fil qui peut nous faire basculer à tout moment... dès que nos mains se lâchent...
    6
    Coquine
    Mardi 17 Juin 2008 à 21:34
    Bonsoir Patrick et merci
    tu sais que tu peux passser ici autant que tu le souhaites, je m'inquiète toujours dès que je ne te vois plus, j'espère que tu vas bien, mieux en tout cas... Je suis heureuse que notre partage arrive jusqu'à toi et qu'il te réjouisse, je suis heureuse de partager en fait... Je t'embrasse toujours aussi tendrement, à bientôt
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :