• Sommeil en absence

     

    Un grand lit
    Un grand vide
    Le sommeil en péril
    De nos jeux si puérils
    Ta peau qui me hante
    Mes larmes qui chantent
    Et sur l'oreiller de nos nuits
    La douceur qui s'enfuit
    Laissant place à la froideur
    Des réveils en noirceur
    Des appels en absence
    De ton corps en silence


  • Commentaires

    1
    coeur endiablé
    Jeudi 21 Août 2008 à 17:53
    BOULEVERSANT
    C'est trés beau, je pleure, je suis bouleversée.J'aime ton histoire, elle est belle J'ai le coeur brisé, mais libéré, libéré de ces poids, de ces maux rythmés par cette musique endiablée qui me résonne au plus profond de mon ame. Ton histoire est a la fois triste, belle, exitante et pleine d'envies. Je veux tout ça. J'ai tout lu de toi, je me sens concernée. Merci à toi et vivez votre amour petite coquine.
    2
    Justmeforyou
    Jeudi 21 Août 2008 à 18:50
    Oui le silence...
    Le silence et le vide sous les doigts, sous les yeux... Un vide de vie et d'odeurs, un vide d'envies pour un plein d'absence et de peur et tout leur poids qui assomme et détruit... Mais pourtant je suis là et toi reste-là, je t'en prie, même si c'est dur reste avec moi on se retrouvera tu verras... Je t'aime, je t'aime.
    3
    Coquine
    Jeudi 21 Août 2008 à 18:55
    Coeur endiablé, c'est moi
    qui suis bouleversée de lire vos mots ici, c'est moi qui pleure en vous imaginant lire et verser quelques larmes pour une histoire similaire à la votre... Nous vivons notre amour par-ci par-là mais jamais assez longtemps pour nous, bien qu'intensément à chaque fois... Merci merci merci d'être bouleversée à ce point, cela me touche énormément et me réconforte également rien qu'à l'idée de savoir que nous ne sommes pas seules à vivre un tel amour caché... Revenez vite s'il vous plait, pour lire ou bien pour laisser quelques mots...
    4
    Coquine
    Jeudi 21 Août 2008 à 19:00
    On se retrouvera, oui
    Je te promets de rester là et d'attendre, de t'attendre, d'attendre ce jour merveilleux qui me permettra de revoir ton visage, de caresser à nouveau ton corps que j'aime tant, de nous laisser aller à nos folies, nos envies, nos désirs secrets mais si plein d'amour, tant d'amour... Que je t'aime toi, que je t'aime... Et que tu me manques déjà tellement, que le temps me semble long et inutile sans toi, sans nous...
    5
    coeur endiablé
    Jeudi 21 Août 2008 à 19:37
    MERCI
    Je vous relie et je repleure, pourquoi? Pourquoi vous me touchez autant? C'est bizarre j'ai mal mais je me sens bien. Je suis triste et heureux, mon ame n'est que douceur et énervement, je suis le blanc et le noir... je me cherche tel un enfant qui ne veut plus sa maman, mais je sais que je suis grand maintenant, libre comme l'air, libérée par le son d'un canon, libertin pour noyer mon chagrin. Mais qui suis-je? merci encore coquine, ça fait du bien.
    6
    Coquine
    Jeudi 21 Août 2008 à 19:49
    Moi aussi
    je suis à la fois triste et heureuse... triste de la quitter, heureuse de l'aimer, triste de venir seule sur ce blog et d'écouter la musique, notre musique, sans elle à mes côtés, heureuse de voir qu'elle y met quelques mots d'amour et d'espoir rien que pour moi... je suis heureuse aussi de vous lire à nouveau... Merci... J'espère que bientôt vous vous trouverez et trouverez l'amour, un amour aussi beau et fort que le notre...
    7
    coeur endiablé
    Jeudi 21 Août 2008 à 19:53
    QUI-SUIS-JE ?
    Je suis ni homme, ni femme Ou peut-etre les deux Biensur je n'ai qu'un sexe C'est mon jardin à deux.
    8
    Coquine
    Jeudi 21 Août 2008 à 21:33
    Qui suis-je?
    Juste une femme amoureuse... d'une femme. Une femme victime de l'amour-passion, l'amour-fusion, l'amour-possession... une femme victime de l'amour-poison, le poison de cette indicible absence qu'il laisse à chaque fois que la porte se referme sur lui...
    9
    coeur endiablé
    Jeudi 21 Août 2008 à 23:01
    LA VOIX DU MESSAGER
    Merci coquine pour ses quelques mots. ça me touche beaucoup. Mais me permet de remercier, excuse-moi sans ton accord, ce messager. Ce messager qui guide mes pas et mes bras, ce messager que je ne connais pas. Mais! Pourtant je le connais, depuis si longtemps maintenant, ce petit etre haut comme trois pommes qui berce mon quotidien d'une voix envoutante et touchante. Je te relie encore, messager, et je te comprend maintenant. J'ai su lire mon avenir dans tes "dire". Nous sommes donc pareils, je crois, les memes pulsations, les memes points de vues, la meme sexualite, vécue et voulue, "Laissez-nous vivre notre séxuatité" dit-il! Une séxualité sans interdits où tout est possible dans le RESPECT et l'harmonie des etres. Amours interdits, amour pour la vie, amours d'une nuit, tu dis que c'est un jeu cruel et satanique. Par le mal, tue le mal, me fait du bien. Et oui c'est la vie, pour elle, je l'aime, je l'aime a l'infini. Mais poutant ma forte intuition magique me dit que c'est fini. Je suis que du bien, je ne sais pas tuer le mal. Je veux de la lumiere.
    10
    Coquine
    Jeudi 21 Août 2008 à 23:30
    En espérant
    qu'une douce lumière chassera vite tes ténèbres... Bonne nuit inconnu au coeur endiablé qui a si bien su toucher mon coeur entristé...
    11
    Vendredi 22 Août 2008 à 12:49
    Sommeil en absence
    " Ta peau qui me hante / Mes larmes qui chantent / Et sur l'oreiller de nos nuits / La douceur qui s'enfuit " C'que c'est beau...
    12
    Vendredi 22 Août 2008 à 12:50
    De nouveau bravo à toi
    Bises tendres en ce week-end qui commence belle Coquine.
    13
    Coquine
    Vendredi 22 Août 2008 à 15:27
    Merci Adrien
    et bises douces à toi aussi pour ton week-end...
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :