• Sieste coquine

     

    Ce soir, je n'ai pas envie de m'épancher sur mes idées.
    Ce soir, je n'ai pas envie de m'éloigner de ton visage.
    J'ai juste envie de laisser mes doigts vagabonder sur toi.
    J'ai juste envie de laisser sur mon corps l'empreinte de ton amour.
    La pâle lueur du soleil caresse ta peau dénudée.
    Ton corps endormi, là, tel celui d'un oiseau fatigué.
    La chaleur d'un baiser déposé sur ta nuque.
    La douceur d'un frisson parcourant ton dos.
    Le chemin esquissé de mes lèvres à tes seins.
    Ces gestes qui t'enivrent, qui t'emportent
    Qui te livrent, te transportent.
    Alors, autour de toi, mes bras deviennent une prison.
    Ma bouche sur ta bouche un bâillon.
    Je te regarde t'assoupir.
    Je me dis que j'aurais dû te laisser dormir.
    Tu ouvres les yeux et me souris.
    Je ferme les yeux quand tu t'approches.
    Tu ne dis pas un mot.
    Indécente pudeur.
    Tu viens juste te blottir là, tout contre moi.
    Et nous laissons parler nos silences
    Les seuls qui savent que la vie
    Ne saurait arrêter deux papillons qui s'aiment...


  • Commentaires

    1
    justmeforyou
    Dimanche 11 Mai 2008 à 20:24
    quand parfois
    la folie m'endort d'un coup, juste un instant... Un frisson, un sursaut me réveille et me sort de la douce torpeur ou m'avait plongée le sentiment d'être simplement bien, la quiètude d'être là près de toi et parfois même,encore en toi... Je reprends doucement conscience... mon corps à nouveau s'emporte, ou simplement oui... aime à venir se blottir tout, tout près de toi, avec l'espoir fièvreux de n'avoir à "jamais cesser de t'aimer" ... je t'aime
    2
    Coquine
    Lundi 12 Mai 2008 à 21:46
    La fragilité de
    ces instants les rend encore plus beaux, plus magiques... Mais lorsqu'ils disparaissent le froid s'installe et le vide immense emplit le corps de frissons neutres, les yeux de larmes claires et le coeur de souffrances silencieuses... je t'aime comme je déteste ce silence et cette absence...
    3
    justmeforyou
    Mardi 13 Mai 2008 à 07:14
    P... d'absence..
    Qu'elle fait mal cette P... d'absence, de plus en plus mal même...je t'aime...
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :