• Repli (Le jour où tu m'as quittée)

    repli le jour ou tu m'as quittee françoise tchartiloglou femme nue allongee

     

    Un soleil de sang perce la brume
    Aujourd'hui, chacune de son côté
    Nous sommes au cœur du silence
    Dans le chagrin et dans la peine
    À nous attendre au bord d'un étrange chemin
    Le mort vient toujours tout assagir

    Dis, te souviens-tu de nous ?
    Nous étions le ciel renversé
    Une autre saison de l'âme
    Nous avions besoin de tendre les bras pour dépasser le temps

    Dis, te souviens-tu de nous ?
    Au bord du ciel
    Des oiseaux bleus passaient dans l'heure légère
    S'enivraient d'invisibles parfums

    Le jour où tu m'as quittée
    J'ai perdu la mémoire, saoule de douleur
    J'ai perdu le ciel, j'ai perdu
    Tout perdu

    Toi, mon île secrète
    Le jour où tu m'as quittée
    Les étoiles se sont grandes ouvertes.
    L'horizon est devenu noir comme une blessure qui s'infecte
    Par l'infini de la nuit elle fermente de fièvre et de folie

    Ne le dis à personne
    Dans le paysage tout en vertige, j'écoute
    Le battement de ton cœur
    Ne le dis à personne
    Dans la douleur mon âme s'isole
    Et j'ai le regard fou


    gif etoiles scintillantes dorees Françoise Tchartiloglou ("Pour t'aimer", prix Renée Vivien 2000) gif etoiles scintillantes dorees


  • Commentaires

    1
    Mardi 20 Juillet 2010 à 08:41
    Un simple passage...
    ... pour voir si tout va bien par ici. Passe un bon mardi chère Coquine, bises douces.
    2
    Mercredi 21 Juillet 2010 à 06:48
    souvenirs
    quel beau texte, merci coquine pour tes passages dans mon monde d'images, les couleurs sont comme les mots, des tons differents, des intonations différentes , le bleu du ciel, le bleu d'un lagon sous le soleil, le vert d'un pré fraîchement tondu...Bises coquines pour coquine!! sourire pardon,suis taquine ce matin!
    3
    Coquine
    Mercredi 21 Juillet 2010 à 07:26
    Merci Adrien
    Bises également.
    4
    Coquine
    Mercredi 21 Juillet 2010 à 07:28
    Gallega, de rien
    Si je viens dans ton monde d'images, c'est parce que je m'y plait :) Les images me parlent beaucoup et parfois, souvent même, donnent l'impulsion nécessaire pour écrire quelques mots... Bises câlines !
    5
    Mercredi 21 Juillet 2010 à 09:28
    Merci
    Oui merci, juste merci... Merci de lire, merci de comprendre, merci de le dire, merci de rêver, merci de sublimer par des mots instinctivement inspirés...Merci. tendres bises
    6
    Coquine
    Jeudi 22 Juillet 2010 à 19:30
    Merci à toi
    d'être toi-même et de l'écrire si bien et si fort... Tendres bises également.
    7
    dave
    Samedi 24 Juillet 2010 à 00:55
    trés beau
    merci de faire vivre un merveilleux instant de tendresse.
    8
    Coquine
    Samedi 24 Juillet 2010 à 19:41
    Dave, merci,
    Tout le plaisir est pour moi mais aussi dans le partage avec les lecteurs de ce blog.
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :