• réveils enchanteurs deux femmes nues lesbiennes allongées lit

     

    La main caresse sa joue, consciente soudain d'une infinie tendresse. Sollicitation anonyme de l'amour, désir de posséder, de consommer. Sensation pourtant douloureuse qu'elle a, allongée à son côté. Elle sent jusqu'au désir lui caresser les cuisses. Elle n'arrive pas à dormir. Elle s'étonne même de son agitation, elle qui dors toujours si facilement contre elle, au chaud, dans la chaleur de son corps, se satisfaisant de la savoir si proche.

    floaties gif baguette magique etoile scintillante

    Et elle pense à leurs deux corps crispés et nerveux en fermant ses paupières. Tout à coup, elle s'étonne à nouveau qu'elles puissent même dormir ainsi, alors que leur chair ne connait que décontraction et spontanéité. Tant de rythme, tant d'harmonie entre elles. La rapidité, la grâce avec laquelle elles ôtent leurs vêtements, avec une aisance merveilleuse, sans pudeur ni hésitation. Les bras enlèvent les chemisiers dès leur entrée dans la pièce. Elles sont là, peaux contre peaux, leurs flancs qui s'assemblent, les petites aréoles de leurs jolis seins se touchant déjà.

    floaties gif baguette magique etoile scintillante

    Elles avaient tout, cette liberté de sentiment, vive, animée, cette jeunesse dans leur joie, cette connaissance franche de l'autre dans la chair, dans l'esprit et dans la parole. Les fêtes de leurs murmures interminables, leurs corps nus allant du lit à la salle de bains et à la cuisine, ces matins où leurs réveils étaient comme une chanson à travers la maison.

     

    réveils enchanteurs deux femmes nues lesbiennes allongées lit

    Partager via Gmail Yahoo!

    2 commentaires
  • deux femmes lesbiennes nues langue lecher clitoris nicole brossard

     

    Le corps salive, rien pourtant n'est prévu, ni l'abondance des touchers, ni la lenteur furtive, la fureur exacte des bouches. Rien n'est prévu pourtant c'est à la hauteur des yeux que le corps d'abord touche à tout sans prévoir la peau nue, Aussi bien le dire, sans prévoir la douceur de la peau qui sera nue avant même que la bouche signale l'état du monde.
    Rien ne suggère ici qu'au moindre toucher le regard déjà défaille à vouloir déjà prévoir un tel rapprochement. Rien n'est prévu sinon que la respiration, la répétition des sons entre les chairs. Fricatelle ruisselle essentielle aime-t-elle dans le touche-à-tout qui arrondit les seins la rondeur douce des bouches ou l'effet qui la déshabille ? Rien n'est prévu pourtant au bout du corps la peau fera image du corps car il n'y a rien sans image au bout du corps ce sont les images qui foudroient l'état du monde.

    floaties gif etoile scintillante

    On ne peut pas prévoir pencher si soudainement vers un visage et vouloir lécher le corps entier de l'âme jusqu'à ce que le regard étincelle de toutes les fureurs et les abandons.
    On ne peut pas prévoir l'emportement du corps dans l'infini des courbes, des sursauts, chaque fois que le corps se soulève on ne voit pas l'image, la main qui touche la nuque, la langue qui écarte les poils, les genoux qui tremblent, les bras qui par tant de désir entourent le corps comme un univers. On ne voit que le désir.
    On ne peut pas prévoir l'image, les fous rires, les cris et les larmes. L'image est tremblante, muette et polyphonique. Fricatelle ruisselle essentielle aime-t-elle le long de son corps la morsure, le bruit des vagues, aime-t-elle l'état du monde dans la flambée des chairs pendant que les secondes s'écoulent cyprine, lutines, marines.
    On ne peut pas prévoir si les mots qui l'excitent sont vulgaires, anciens ou étrangers ou si c'est toute la phrase qui l'attire et qui avive en elle le désir comme un flair de l'étreinte, une manière de sentir son corps prêt à tout, sans limite. Rien n'est prévu pourtant la bouche du corps à corps excitée par les mots trouve d'instinct l'image qui excite.

    floaties gif etoile scintillante

    Rien n'est prévu car nous ne savons pas ce qui arrive à l'image de l'état du monde lorsque la patience des bouches dénude l'être. On ne peut pas prévoir parmi les vagues, la déferlante, la fraction de seconde qui fera image dans la narration des corps tournoyant à la vitesse de l'image.
    On ne peut pas prévoir comment la langue s'enroulera autour du clitoris pour soulever le corps et le déplacer cellule par cellule dans l'irréel.

    floaties gif etoiles scintillantes Nicole Brossard  floaties gif etoiles scintillantes

     

     

    deux femmes lesbiennes nues langue lecher clitoris nicole brossard

    Partager via Gmail Yahoo!

    5 commentaires
  • elle lira mes yeux et saura qui je suis renee vivien deux femmes lesbiennes nues regard

     

     

    gif barre de séparation rose blanche

    Elle lira mes yeux et saura qui je suis
    Et nous nous souviendrons de nos plus belles nuits...
    Loin d'elle, j'étreignis des femmes inconnues.
    Leur image est pareille à la forme des nues.
    Aux caprices du vent, aux remous de la mer
    Et je ne me souviens de rien qui me fut cher.
    Les autres ont passé sur mon chemin, mais elle!
    Unique, elle demeure en mon âme éternelle.
    Je la verrai toujours ainsi que je la vis,
    Avec les mêmes yeux ignorants et ravis
    A travers les hasards des courants et de l'heure
    Et des vents et des ciels, elle existe et demeure.
    Je m'en retournerai, comme on retourne au port,
    Vers celle qui jadis détermina mon sort...
    Le chant sourd du passé m'attire et me rappelle,
    Et c'est par un beau soir que je reviens près d'elle...

    gif floaties etoiles scintillantes Renée Vivien gif floaties etoiles scintillantes

    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • femmes se caressant le sexe lesbiennes mains doigts

     

    Là, c'est l'antre
    Là, c'est l'autre
    C'est la braise et le feu
    Où se cache, où se terre
    Le nectar délicieux
    Que ton être vénère


    barre séparation menottes coeurs roses rouges scintillante gif

    Là, c'est doux
    Là, c'est flou
    C'est caresses et inconnu
    Qui se mêlent sournoisement
    Qui me rendent ingénue
    A tes lèvres goulûment

    barre séparation menottes coeurs roses rouges scintillante gif

    Là, c'est beau
    Là, c'est chaud
    C'est le secret de l'intime
    Qui attire et intimide
    L'eden du frisson ultime
    Naissant sous ta langue avide


    barre séparation menottes coeurs roses rouges scintillante gif


    Là, c'est moi
    Là, c'est toi
    Par où je t'appartiens
    Par où tu me retiens
    Et ta main prisonnière
    Joue les froides guerrières
    Se saisissant de la fleur
    Fragile et courbée sous l'ardeur
    La portant à ta bouche ronde
    Pour que son désir l'en inonde
    Vienne éclore sur tes lèvres entrouvertes
    A qui je me serais toute offerte

     

     femme nue se caressant le sexe menottes aux mains

    Partager via Gmail Yahoo!

    2 commentaires
  • Ange ou démon, sage ou pas sage, Clara Morgane a le diable au corps et déambule, vêtue d'une guêpière en cuir ultra sexy, dans un lieu de danse et de luxure où les êtres se mélangent au gré de leurs rencontres.

     

    Barre de séparation dorée gif

     

     

    Partager via Gmail Yahoo!

    2 commentaires
  • deux femmes lesbiennes nues

    Gif barre séparateur papillon scintillant et coeurs


    Cet amour, si violent, si fragile, si tendre, si désespéré
    Cet amour, beau comme le jour et mauvais comme le temps
    Quand le temps est mauvais
    Cet amour si vrai, cet amour si beau, si heureux, si joyeux et si dérisoire
    Tremblant de peur comme un enfant dans le noir
    Et si sûr de lui, comme un homme tranquille au milieu de la nuit
    Cet amour qui faisait peur aux autres, qui les faisait parler, qui les faisait blêmir
    Cet amour guetté, parce que nous le guettions
    Traqué blessé piétiné achevé nié oublié
    Parce que nous l'avons traqué blessé piétiné achevé nié oublié
    Cet amour tout entier, si vivant encore et tout ensoleillé
    C'est le tien, c'est le mien, celui qui a été
    Cette chose toujours nouvelle et qui n'a pas changé
    Aussi vrai qu'une plante, aussi tremblante qu'un oiseau
    Aussi chaude, aussi vivant que l'été
    Nous pouvons tous les deux aller et revenir
    Nous pouvons oublier et puis nous rendormir
    Nous réveiller souffrir vieillir, nous endormir encore
    Rêver à la mort, nous éveiller sourire et rire et rajeunir
    Notre amour reste là, têtu comme une bourrique
    Vivant comme le désir, cruel comme la mémoire
    Bête comme les regrets, tendre comme le souvenir
    Froid comme le marbre, beau comme le jour
    Fragile comme un enfant, il nous regarde en souriant
    Et il nous parle sans rien dire et moi je l'écoute en tremblant
    Et je crie, je crie pour toi, je crie pour moi, je te supplie
    Pour toi pour moi et pour tous ceux qui s'aiment et qui se sont aimés
    Oui je lui crie pour toi pour moi et pour tous les autres que je ne connais pas
    Reste là, là où tu es, là où tu étais autrefois, reste là, ne bouge pas, ne t'en va pas
    Nous qui nous sommes aimés, nous t'avons oublié, toi ne nous oublie pas
    Nous n'avions que toi sur la terre, ne nous laisse pas devenir froids
    Beaucoup plus loin toujours et n'importe où, donne-nous signe de vie
    Beaucoup plus tard au coin d'un bois, dans la forêt de la mémoire
    Surgis soudain, tends-nous la main et sauve-nous

    floaties étoiles scintillantes gif Jacques Prévert floaties étoiles scintillantes gif

    Partager via Gmail Yahoo!

    6 commentaires
  • femme nue poignets attachés lit perles collier

     

    floaties gif boule perle scintillant floaties gif boule perle scintillant floaties gif boule perle scintillant

     

    C'est parée de perles que je l'attends. Mon âme se tourmente, mon esprit se dévore, mon corps se tort, sous l'impatience de ses doigts velours. Mes jambes se croisent et se décroisent, enserrant mon intimité un peu plus fort à chaque fois, gardant là, bien à l'intérieur, la douce chaleur, récolte de ses ardeurs. Les perles sur ma peau dessinent des étoiles de moiteur et d'indolence, elles roulent et glissent, rythmées par ses assauts, tendre folie de ces fantaisies.

    Elles tirent et s'entortillent autour de mes chairs. Leurs bouches avides s'emparent de mon cou, ensorcelle mes poignets. Leurs divines caresses, enchanteresses, donnent de la fièvre à mes frissons. Je peux presque entendre leurs murmures, l'écho de leur roulis et sentir leur chaleur m'envahir peu à peu, se mêlant à la mienne. Elles me revêtent, m'enchevêtrent. Nudité à peine camouflée. Gouttes de pluie, grains de perles, sur le grain de ma peau.

     

        floaties gif boule perle scintillantfloaties gif boule perle scintillantfloaties gif boule perle scintillant    

    Partager via Gmail Yahoo!

    6 commentaires
  • seins contre seins deux femmes lesbiennes union renee vivien

     

    Barre de séparation deux femmes scintillantes gif

    Notre cœur est semblable en notre sein de femme,
    Très chère! Notre corps est pareillement fait.
    Un même destin lourd a pesé sur notre âme,
    Nous nous aimons et nous sommes l'hymen parfait.
    Je traduis ton sourire et l'ombre sur ta face.
    Ma douceur est égale à ta grande douceur,
    Parfois même il nous semble être de même race.
    J'aime en toi mon enfant, mon amie et ma sœur.
    Comme toi j'aime l'eau solitaire, la brise,
    Les lointains, le silence et le beau violet...
    Par la force de mon amour, je t'ai comprise :
    Je sais exactement quelle chose te plaît
    Voici, je suis plus que tienne, je suis toi-même
    Tu n'as point de tourment qui ne soit mon souci...
    Et que pourrais-tu donc aimer que moi je n'aime ?
    Et que penserais-tu que je ne pense aussi ?
    Notre amour participe aux choses infinies,
    Absolu comme sont la mort et la beauté...
    Voici, nos cœurs sont joints et nos mains sont unies
    Fermement dans l'espace et dans l'éternité.

    gif etoiles scintillantes dorees Renée Vivien gif etoiles scintillantes dorees

    Partager via Gmail Yahoo!

    2 commentaires
  • L'intimité entre le corps et la musique à travers le ralenti extrême...

     

    barre de séparation dorée

     

    Partager via Gmail Yahoo!

    1 commentaire
  • deux femmes lesbiennes nues faisant l'amour

    gif floaties coeurs scintillants

    Mon cœur en lambeaux
    Se promène sur ta peau
    Et je n'oublierai pas
    Qu'un jour tu fus à moi
    S'il ne reste de nous
    Qu'un souvenir un peu flou
    J'aime penser que demain
    La douceur d'autres mains
    Tracera sur mon corps
    En lettres rouges et or
    Des mots d'appartenance
    Des états d'inconscience
    Et que je sombrerai
    De désir comme jamais
    Contre les reins humides
    Ou la langue très avide
    D'un doux rayon de lune
    M'emportant sur ses dunes

    gif floaties coeurs scintillants

    Partager via Gmail Yahoo!

    7 commentaires
  •  

     

    J'ai sur ma langue le goût de tes baisers
    Et sur mes lèvres, l'amour dont tu m'as bercée

    separateur barre scintillante

    J'ai sur mon corps la fraîcheur de tes draps froissés
    Et sur ma peau, ton désir en perles de rosée

    separateur barre scintillante

    J'ai dans mon regard le souvenir de ta beauté
    Et sur ma chair, la douceur de ta fierté

    separateur barre scintillante

    J'ai sur mon coeur ta tendresse emmitouflée
    Et dans mon âme, une promesse d'éternité

    Partager via Gmail Yahoo!

    4 commentaires
  • Plonger dans un bain de lait et se laisser bercer par l'onctuosité, se laisser envahir par la douceur sur la peau, la fluidité, blanc immaculé... Perles de bonheur...

     

    Barre de séparation dorée

     

    Partager via Gmail Yahoo!

    2 commentaires
  • baiser entre femmes lesbiennes lucie delarue

    barre de separation rose rouge scintillante gif

    Renverse-toi que je prenne ta bouche,
    Calice ouvert, rouge possession,
    Et que ma langue où vit ma passion
    Entre tes dents s'insinue et te touche :

    C'est une humide et molle profondeur,
    Douce à mourir, où je me perds et glisse ;
    C'est un abîme intime, clos et lisse,
    Où mon désir s'enfonce jusqu'au cœur...

    - Ah ! Puisse aussi t'atteindre au plus sensible,
    Dans son ampleur et son savant détail,
    Ce lent baiser, seule étreinte possible,
    Fait de silence et de tiède corail ;

    Puissé-je voir enfin tomber ta tête
    Vaincue, à bout de sensualité,
    Et détournant mes lèvres, te quitter,
    Laissant au moins ta bouche satisfaite !...

    gif etoiles scintillantes dorees Lucie Delarue gif etoiles scintillantes dorees

    barre de separation rose rouge scintillante gif

    Partager via Gmail Yahoo!

    2 commentaires
  • deux mains de femmes liees

     


    Mets ta main dans la mienne
    Et guide-moi par-delà
    Les sentiers de ta chair
    Je me laisse entraîner
    Folle allure, folâtrer
    Je suis muse et musarde
    Sur tes reins me hasarde
    M'aventure et m'amuse
    Sur la route de ton ventre
    Les chemins de tes seins

    barre de separation rose menottes coeurs scintillantes

    Tendrement je caresse
    Sensuellement je paresse
    Tes doigts croisés aux miens
    Nos regards ne font qu'un
    Conduis-moi jusqu'à toi
    Jusqu'à ton coeur qui bat
    Que je l'éclaire d'amour
    Que je l'enserre autour

    barre de separation rose menottes coeurs scintillantes

    Prends ma main dans la tienne
    Glissons vers l'au-delà
    De nos allées charnues
    Laissons-nous emporter
    Furieuses et forcenées
    Dévorées de plaisirs
    Au risque de mourir
    De désirs trop repues

    Partager via Gmail Yahoo!

    2 commentaires
  • deux femmes enlacees sur une plage faire l'amour au bord des vagues

     

     

    Soudées, roulées. Au gré des vagues, au gré des vents. Roulées comme les galets par la houle des marées. Soudées comme les eaux qui s'ouvrent puis se referment. Imperturbables. Douces puis sauvages. Tour à tout tempétueuses et calmes. Liées, enchevêtrées. Comme les mèches de cheveux que la brise éparpille. Emboîtées, imbriquées. Amalgame de femmes.

    barre de separation etoiles scintillantes ligne

    J'ai goûté sur ta peau le sel mordoré et me suis endormie sous le hâle de ton regard. Tu m'as serrée si fort que mon corps au tien s'est mêlé, que nous ne faisions qu'une. Une parmi les eaux, une parmi les dunes. La mer apaisant nos ardeurs. La mer sans limite et sans teint. Celle qui emporte nos âmes, soudées, roulées. Celle qui rythme nos cœurs et nos sexes, enserre nos cuisses, caresse nos chairs brûlantes de désir, pour les rafraîchir sans les désunir, boit les cris de nos jouissances.

    barre de separation etoiles scintillantes ligne

    Le battement des vagues s'unit aux remous de nos ventres. Sous leur blanche écume, ondoient nos silences, nos murmures. Sous leur sable tiède, se dissimule un trésor, une rosée d'amour déposée par une vague de passions et des perles au goût du sel de nos émotions.

    Partager via Gmail Yahoo!

    1 commentaire
  • le printemps paul verlaine femme nue champs fleurs

    rose jaune doree scintillante gif le printemps paul verlaine


    Tendre, la jeune femme rousse,
    Que tant d'innocence émoustille,
    Dit à la blonde jeune fille
    Ces mots, tout bas, d'une voix douce :

    "Sève qui monte et fleur qui pousse,
    Ton enfance est une charmille,
    Laisse errer mes doigts dans la mousse,
    Où le bouton de rose brille,

    "Laisse-moi, parmi l'herbe claire,
    Boire les gouttes de rosée
    Dont la fleur tendre est arrosée,-

    "Afin que le plaisir, ma chère,
    Illumine ton front candide
    Comme l'aube l'azur timide.

    gif etoiles scintillantes dorees  Paul Verlaine  gif etoiles scintillantes dorees


    rose jaune doree scintillante gif le printemps paul verlaine

    le printemps paul verlaine femme nue champs fleurs

    Partager via Gmail Yahoo!

    3 commentaires
  • Traduction française de la romancière Virginie Despentes.
    Réalisation de Gaspard Noé (également réalisateur du film "Irréversible")

     

    barre de separation doree spirales

     

    Partager via Gmail Yahoo!

    2 commentaires
  • la splendeur louky bersianik deux femmes allongees nues l'une sur l'autre

     

    Laisse-moi t'approcher
    Laisse-moi te toucher toute et te fragmenter par petites touches
    Laisse-moi ma plurielle de fond en comble te dévaster
    Trouver réunies au secret ma soif et mon ruisseau
    Ma verdure et ma faim lécher jusqu'au cœur notre vaste complot
    Laisse mon corps immobile entrer chez lui
    Par les seuils incalculables de ton corps inamovible
    Laisse s'accomplir à l'infini vertigineux du temps vertical
    Cette opération-extase infiniment longue et infiniment aimable
    Que mon désir me conduise à tes seins
    Et que le satin soit la doublure de ma bouche tissé sur ton cœur battant
    Laisse-moi connaître ton sexe et qu'il soit ou non de velours, laisse-moi le bercer
    Laisse-moi recueillir l'huile prodigieuse de cette amande douce
    Pour en lisser les feuillages de ta vulve
    Laisse-moi naviguer en toi
    Laisse-moi faire ce naufrage dont nous rêvions et laisse-moi en ta perdition
    Laisse-moi aborder au clitorivage heureux de ton corps heureux
    Laisse-moi m'y reposer
    Laisse-moi me reposer en toi de cette définitive splendeur

     

    gif etoiles scintillantes dorees  Louky Bersianik   gif etoiles scintillantes dorees

    Partager via Gmail Yahoo!

    2 commentaires
  • lesbiennes-nues-enlacees-assises-frissons-d-amour

     

    Je m'asseyais à côté de toi, découvrais qu'il n'y avait pas assez de place pour deux, t'obligeais à t'écarter un peu. Tu passais ton bras autour de mon cou, me disais que tu étais heureuse. C'était un tel bonheur de sentir ta chaleur, tes cheveux sur mon épaule.
    Je ne sais plus rien, sauf que je t'aime à la folie. Comment en arriver à l'indifférence après un tel amour ? Moi, je n'arrive pas à refuser le souvenir des rencontres d'autrefois, avec leurs extases, leurs dons et leurs surprises, leurs élans et leurs frissons de plaisir voluptueux. Rien ne nous aurait retenues.

     

    barre de separation corurs rouges scintillants

     

    Est-ce que je te manque ? Ressens-tu un besoin ou un vide maintenant que je suis hors de ta portée ? Rien de ce que je peux faire n'y changera rien, ne t'affectera, de quelque façon que ce soit, ne te ramènera vers moi. Celle qui a voulu qu'il en soit ainsi a toutes les cartes en main, celle qui continue à aimer ne peut plus rien. Je t'aimais dans tes silences comme dans tes élans d'attention, dans tes absences comme dans tes passions. Tristesse affreuse d'un amour fini, solitude. Illusion qui n'est plus partagée. Je t'aime.

     

    lesbiennes-nues-enlacees-assises-frissons-d-amour

    Partager via Gmail Yahoo!

    7 commentaires
  • Une boîte de nuit, deux femmes, des couleurs chaudes, fluo. Et pourtant un clip très sombre, qui va crescendo, un peu à la manière d'un coït. Les deux femmes commencent par des caresses, douces, sensuelles, se rapprochent lentement, le rythme s'accélère et le beat devient de plus en plus lourd - comme un cœur qui bat de plus en plus fort -. Des fantasmes de débauche de chair (flesh) exclusivement féminine, une orgie de nourriture (viande et pâtisseries).
    Lesbianisme, sado masochisme, masturbation et fétichisme. Le clip réalisé par Cedric Blaisbois ne fait pas dans la dentelle, mais plutôt dans le bas résille...

     

    barre de separation doree spirales

     

     

    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire