• Barre de séparation dorée gif

     

    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  •  

    Je me souviens, lorsque tu te penchais sur moi, je voyais le visage de quelqu'un que j'aimais comme jamais, vague énorme de tendresse pour tes larges pommettes et tes beaux yeux bruns, la ligne de ton menton, tes lèvres et ton nez fin, tes sourcils et tes cils noirs et ce si grand sourire qui faisait chavirer tout mon être. Je t'ai regardée droit dans les yeux lorsqu'un jour tu m'a pénétrée. Sous le masque superbe de la femme aimante et sensuelle, sous le masque de l'au-delà. Mon Dieu, comme j'aimais être enserrée, réchauffée et ranimée par ta jambe entre les miennes et ta main qui me trouvais. Mon Dieu comme j'aime et chéris ces souvenirs d'amour et de chairs mêlés.

    Mon Dieu comme je t'aime, toi, juste toi... 

    Partager via Gmail Yahoo!

    1 commentaire


  • Je me souviens et j'aime tellement ce qui était entre nous nous. Tout y était, la franchise, la joie, la décontraction, l'intimité du lit. S'asseoir et bavarder, rire, se lever pour faire du café, replonger dans les plaisirs de la chair. Sentir le tissu frais des draps, les matinées passées à faire l'amour, les tasses de café, les après-midi consacrés tout entiers aux caresses, le soleil qui est un luxe et le temps qui ne se compte pas, avec pour unique but de vivre ce moment exceptionnel qui est l'éternité, le passé et l'avenir, cette seconde qui s'élargit jusqu'à remplir le monde, effacer l'enfance et la vieillesse, transformer chaque segment de la vie en lumière. Merci toi pour tous ces instants de magie dans ma vie. Merci toi.

    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • Barre de séparation dorée gif


    Pour une nuit de débauche... les rues de Tokyo, alcool, drogue, sexe, love...

    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • Barre de séparation dorée gif


    Cendrillon dans un strip-club...

    Partager via Gmail Yahoo!

    1 commentaire
  • femme chaines soumise

     

    Je ne partageais pas forcément ton univers, tes idées, ta façon d'aimer le plaisir, de le ressentir, de faire l'amour. Je ne connaissais pas forcément ce qui te retenait dans ce monde où tu te sentais si bien, dans ton élément, ce monde qui était tien. Mais j'ai appris au fil des jours passés auprès de toi, au fil de ces nuits où nous parlions presque solennellement, nos têtes sur le même oreiller et nos mains unies. J'ai appris à te suivre dans ta bulle, à me laisser guider par ta voix, ta voie. J'ai appris à goûter et à aimer cela. J'ai appris à obéir, à désobéir, à attendre, à mériter, à être punie, à avoir mal, à ressentir, à jouir...

    floaties boule scintillante

    Aujourd'hui, quand pour la énième fois je relis ce texte de toi que j'aime tant, parce qu'il représente tout ce que nous avons vécu et souhaitions vivre, parce qu'il est la relation que nous avions bâtie, forte et fragile à la fois, comme nos deux cœurs, parce que ce sont tes mots pour moi, tes envies pour moi, ton amour pour moi... Quand je relis ce texte, j'en veux encore, encore de toi bien sûr, mais maintenant que tu es loin de moi, loin de tout ceci peut-être, je veux tes mots, je veux la fin de cette histoire, je veux des lignes en plus, des lignes emplies d'amour, de tendresse, de désir. Des lignes fortes et fragiles à la fois, des lignes de toi, des lignes de vie ou de conduite mais tes lignes qui m'ensorcèlent et me possèdent.

    floaties boule scintillante

    Mon Amour, voilà 4 ans que tu es partie, 4 années durant lesquelles je suis restée seule, fidèle, amoureuse de toi, à n'en plus finir, à n'en plus survivre. 4 années de liberté durant lesquelles je n'ai pensé qu'à toi, qu'à tes mains sur moi, qu'à ce que tu me ferais si tu étais là, quatre années de souffrance, à t'attendre en vain, à prier en vain, 4 années où tu chuchotes en silence à mon oreille et où, pourtant, je n'entends plus le son de ta voix. Je repense à tous ces jours sans fin qui étaient nôtres, à la façon que tu avais de prendre soin de moi, de me contrôler, de me dicter parfois, de m'imposer parfois. J'ai aimé tout ça et, aujourd'hui, tant de liberté m'oppresse, me terrorise. Dicte-moi s'il te plait. Possède-moi je t'en prie, parce que je t'appartiens toujours, parce que je reste à toi pour la vie, mon Amour.

     

    barre scintillante separateur sexy menottes roses

    Partager via Gmail Yahoo!

    3 commentaires
  • Première rencontre femmes nues lesbiennes enlacées

     

    floaties baguette magique étoile scintillante

     

    Première rencontre, premier contact, premier émoi... Je regardais tes lèvres bouger, s'entrouvrir pour laisser s'échapper les mots, s'envoler les mots, le temps d'un soupir, d'un silence. Je regardais ton sourire dessiner de petites rides autour de tes lèvres, les animer d'étoiles, de constellations encore inconnues, bien que souvent mises à nu. Et je fixais tes yeux, ton beau regard sombre et profond, essayant d'y percevoir un quelconque rayon de soleil qui me serait destiné. Ma raison me criait de prendre de la distance face à ce regard, de ne pas désirer plus, de ne rien lui demander, lui supplier, de le laisser se confier, de lui permettre d'écouler quelques larmes nostalgiques, quelques sanglots libérateurs. Mon coeur, lui, me hurlait de le soutenir, de lui sourire à mon tour, de le dévorer encore plus intensément, jusqu'à le pénétrer pour me l'approprier, jusqu'à ce que tu lises tout le désir qui se terrait au fond du mien.
    Ce désir d'embrasser tes lèvres à pleine bouche, de sentir ta langue danser contre la mienne, serrées, enlacées. De sentir ton souffle se mêler au mien, le posséder jusqu'à ce qu'il s'essouffle, jusqu'à ce qu'il n'en puisse plus de te boire comme je buvais tes mots. Ce désir que ta main vienne me cueillir comme le fruit tant attendu, comme une nouvelle espérance, une renaissance. Frisson de te savoir si proche...

    Partager via Gmail Yahoo!

    5 commentaires
  • Mon coeur restera tien femme nue chat sein

    floaties deux papillons tournent volent

     

    Mon cœur restera tien tant qu’il aura un souffle...

    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • Barre de séparation dorée gif

     

    Partager via Gmail Yahoo!

    1 commentaire
  • deux femmes elacées lesbiennes nues

     

    « Deux femmes enlacées, image mélancolique et touchante de deux faiblesses, peut-être réfugiées au bras l’une de l’autre pour y dormir, y pleurer et goûter l’amer bonheur de se sentir pareilles, infinies, oubliées… »

     

    floaties trois etoiles scintillantes dorees Colette floaties trois etoiles scintillantes dorees

     

    deux femmes elacées lesbiennes nues

    Partager via Gmail Yahoo!

    11 commentaires
  • visage femme larme amour

     

    floaties gif deux papillons scintillants

     

    Assise sur un nuage
    Je miroite en ton âme
    Mes yeux noyés d’orages
    Dans tes cheveux de femme
    Rêveraient de faire naufrage
    Pour souffler sur tes drames

     barre separation petits diamants scintillants gif

    Assise sur un songe
    Je convoite tes charmes
    Et mon regard s'inonde
    A caresser tes larmes
    Sur ton cœur vagabond
    Que leur sillon désarme

     barre separation petits diamants scintillants gif

    Assise sur tes paupières
    J'écoute tes silences
    Quand sur tes yeux le vert
    Ressemble à l'espérance
    Où je pourrais me perdre
    Jusqu'à l'indécence

     barre separation petits diamants scintillants gif

    Assise près de ton cœur
    De mes lèvres les mots
    Se voudraient enjôleurs
    Pour s'écrire sur ta peau
    A l'encre de toujours
    Sur des rimes d'amour

     barre separation petits diamants scintillants gif

    Assise là dans le noir
    Mes cils de papillon
    Te murmurent de t'asseoir
    Près de mon horizon
    Qu'un de tes baisers pare
    De mille étoiles passion

    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • corps instruments lesbiennes femmes nues symphoonie

     

     

    Mon Amour,

    Ainsi s’est refermée notre histoire, sur tes sourires et le temps d’une absence de deux ans et demi. J’entends encore tes doigts sur le piano de ma peau et nos accords au rythme de nos lèvres. Je t’ai cherchée partout, même ailleurs. Je t’ai trouvée. Où que je sois, je m’endors dans tes regards. Ta chair était ma chair. De nos moitiés, nous avons inventé des promesses. Ensemble, nous étions nos deux mains, nos demains. Je sais désormais que les rêves les plus fous s’écrivent à l’encre du cœur. J’ai vécu là où les souvenirs se forment à deux, à l’abri des regards, dans le secret d’une seule confidence, où tu règnes encore. Tu m’as donné ce que je ne soupçonnais pas, un temps où chaque seconde de toi comptera dans ma vie, bien plus que toute autre seconde. J’étais de partout à la fois et pourtant de nulle part, tu m’as inventé un monde où je me sentais enfin chez moi. Te souviendras-tu un jour ? Je t’ai aimée comme je n’imaginais pas que cela serait possible. Tu es entrée dans ma vie comme on entre en été. Je ne ressens ni colère, ni regret. Les moments que tu m’as donnés portent un nom : émerveillement. Ils le portent encore. Ils sont faits de ton éternité. Même sans toi, je ne serai plus jamais seule, puisque tu existes quelque part.

      Je t’aime gif scintillant coeurs floaties

    Partager via Gmail Yahoo!

    9 commentaires
  • deux femmes lesbiennes nues si tu viens lucie delarues

    floaties gilf rose rouge

     

    Si tu viens, je prendrai tes lèvres dès la porte,
    Nous irons sans parler dans l'ombre et les coussins,
    Je t'y ferai tomber, longue comme une morte,
    Et, passionnément, je chercherai tes seins.

    A travers ton bouquet de corsage, ma bouche
    Prendra leur pointe nue et rose entre deux fleurs,
    Et t'écoutant gémir du baiser qui les touche,
    Je te désirerai, jusqu'aux pleurs, jusqu'aux pleurs !

    - Or, les lèvres au sein, je veux que ma main droite
    Fasse vibrer ton corps - instrument sans défaut -
    Que tout l'art de l'Amour inspiré de Sapho
    Exalte cette chair sensible intime et moite.

    Mais quand le difficile et terrible plaisir
    Te cambrera, livrée, éperdument ouverte,
    Puissé-je retenir l'élan fou du désir
    Qui crispera mes doigts contre ton col inerte !

    floaties gif trois etoiles scintillantes Lucie Delarue floaties gif trois etoiles scintillantes

    Partager via Gmail Yahoo!

    7 commentaires
  • enervements lucie delarue deux femmes lesbiennes robes nues caresse

    barre separation papillon gif scintillant rouge

    Corps à corps...Nos désirs brûlent, nos bouches s'offrent,
    Mais nous ne voulons pas sentir toute la joie.

    Seins contre seins à travers les étoffes,
    Viens! Gardons entre nous ces laines de soies.

    Tes yeux fuient mon regard; ta tête se dérobe;
    Nos mains rôdent le long des robes.

    Respirons de tout près l'âme de ce baiser
    Que nous ne voulons pas, ce soir, réaliser.

    Sens-tu comme nos genoux tremblent ?
    Ah! ce désir des hanches amoureuses !

    Ah! céder!... Défaillir ensemble!...Mourir!...Prendre!...
    -Cherchons nos doigts; tâchons d'unir nos paumes creuses.

    Des profondeurs en nous grandissent, inconnues:
    Etreignons-nous au moins de toutes nos mains nues.

    Ma bouche sent déjà la forme de ta bouche:
    Mais nous reculerons avant qu'elles se touchent,

    Pour que nos sens cabrés souffrent l'ardente joie
    De s'être en sanglotant, arrachés de leur proie !

    floaties gif etoiles scintillantes Lucie Delarue floaties gif etoiles scintillantes

    Partager via Gmail Yahoo!

    2 commentaires
  • lesbiennes deux femmes nues baiser seins

     

    floaties gif rose scintillante pastel

     

    Sa présence
    est tendre, et près d'elle,
    je me suis étendue. Cette fille
    a une bouche si sensuelle que le désir
    s'éveille en mes sens. Et mes lèvres à leur tour
    épousent la danse de son corps qui même affaibli
    après tant d'étreintes m'offre ses ondoiements fluides et lascifs...
    Puisque donner est important, je vous laisse la contempler...
    Elle gémit tendrement et son souffle est tremblant,
    ses yeux se ferment à demi sous les baisers.
    Puis sur ma bouche humide et offerte,
    elle dépose le parfum de
    ses lèvres amoureuses.
    Regardez-la
    mais pas
    trop
    longtemps
    s'il vous plaît.
    Rien qu'elle et moi dans
    ces baisers qui nous plaisent.
    A l'heure où le soleil radieux se cache,
    le désir d'infini perdu dans l'espace s'éveille
    sous nos caresses. Nos corps sont à savourer avec
    amour et la douceur de la peau nous émerveille. Sa bouche
    inspire un milliard de poèmes, un millier de baisers. Des baisers
    sur sa bouche, des baisers sur ses seins, des gémissements
    exquis. Des baisers sur ma bouche, à pleine bouche,
    sa langue caressant ma langue, nos corps qui
    frémissent. Pour le reste, je vous tiendrai
    en haleine car le reste est à nous
    oui, à nous seules.

    floaties gif etoiles scintillantes Cristie Cyane floaties gif etoiles scintillantes

    Partager via Gmail Yahoo!

    4 commentaires
  • Un peu plus de 4 minutes de délicieux bonheur...

     

    barre de saparation doree

     

     

    Partager via Gmail Yahoo!

    7 commentaires
  •  

    floaties gif femme scintillante roses

    Et pendant que son regard transperçait jusqu'à mon âme, j'avais pour seule envie qu'elle m'embrasse enfin. Que ma main jaillisse tendrement sous ses cheveux dorés, empoignant sa nuque d'un geste lent, d'un souffle court, faisant à peine voleter quelques mèches sur son regard clair, frôlant ses lèvres gourmandes, si bien dessinées, rosées. Rosée comme celle qui perle sous ma poitrine, soulevée de tant d'émois, de tant de fracas. Le cœur qui gronde, le sang qui pulse, l'air qui va et vient dans les veines et dans les tempes. Le temps se suspend entre nous. les mots presque chuchotés, pour ne pas réveiller la nuit glacée, pour préserver ce semblant d'intimité, de complicité peut-être naissante, font place au silence, un si long silence illuminant son visage d'un large sourire que j'aimerais tant découvrir, recouvrir, de ma bouche, de mon doigt pour qu'elle ne dise plus le moindre souffle, pour que sa main enserre la mienne et la porte jusqu'à son cœur qui bat tout aussi fort que le mien. Unisson. Unissons-nous. Unissons nos lèvres et nos doigts. Unies sont les nuits blanches que nous partagerons peut-être encore plus fort...

    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • réveils enchanteurs deux femmes nues lesbiennes allongées lit

     

    La main caresse sa joue, consciente soudain d'une infinie tendresse. Sollicitation anonyme de l'amour, désir de posséder, de consommer. Sensation pourtant douloureuse qu'elle a, allongée à son côté. Elle sent jusqu'au désir lui caresser les cuisses. Elle n'arrive pas à dormir. Elle s'étonne même de son agitation, elle qui dors toujours si facilement contre elle, au chaud, dans la chaleur de son corps, se satisfaisant de la savoir si proche.

    floaties gif baguette magique etoile scintillante

    Et elle pense à leurs deux corps crispés et nerveux en fermant ses paupières. Tout à coup, elle s'étonne à nouveau qu'elles puissent même dormir ainsi, alors que leur chair ne connait que décontraction et spontanéité. Tant de rythme, tant d'harmonie entre elles. La rapidité, la grâce avec laquelle elles ôtent leurs vêtements, avec une aisance merveilleuse, sans pudeur ni hésitation. Les bras enlèvent les chemisiers dès leur entrée dans la pièce. Elles sont là, peaux contre peaux, leurs flancs qui s'assemblent, les petites aréoles de leurs jolis seins se touchant déjà.

    floaties gif baguette magique etoile scintillante

    Elles avaient tout, cette liberté de sentiment, vive, animée, cette jeunesse dans leur joie, cette connaissance franche de l'autre dans la chair, dans l'esprit et dans la parole. Les fêtes de leurs murmures interminables, leurs corps nus allant du lit à la salle de bains et à la cuisine, ces matins où leurs réveils étaient comme une chanson à travers la maison.

     

    réveils enchanteurs deux femmes nues lesbiennes allongées lit

    Partager via Gmail Yahoo!

    2 commentaires
  • deux femmes lesbiennes nues langue lecher clitoris nicole brossard

     

    Le corps salive, rien pourtant n'est prévu, ni l'abondance des touchers, ni la lenteur furtive, la fureur exacte des bouches. Rien n'est prévu pourtant c'est à la hauteur des yeux que le corps d'abord touche à tout sans prévoir la peau nue, Aussi bien le dire, sans prévoir la douceur de la peau qui sera nue avant même que la bouche signale l'état du monde.
    Rien ne suggère ici qu'au moindre toucher le regard déjà défaille à vouloir déjà prévoir un tel rapprochement. Rien n'est prévu sinon que la respiration, la répétition des sons entre les chairs. Fricatelle ruisselle essentielle aime-t-elle dans le touche-à-tout qui arrondit les seins la rondeur douce des bouches ou l'effet qui la déshabille ? Rien n'est prévu pourtant au bout du corps la peau fera image du corps car il n'y a rien sans image au bout du corps ce sont les images qui foudroient l'état du monde.

    floaties gif etoile scintillante

    On ne peut pas prévoir pencher si soudainement vers un visage et vouloir lécher le corps entier de l'âme jusqu'à ce que le regard étincelle de toutes les fureurs et les abandons.
    On ne peut pas prévoir l'emportement du corps dans l'infini des courbes, des sursauts, chaque fois que le corps se soulève on ne voit pas l'image, la main qui touche la nuque, la langue qui écarte les poils, les genoux qui tremblent, les bras qui par tant de désir entourent le corps comme un univers. On ne voit que le désir.
    On ne peut pas prévoir l'image, les fous rires, les cris et les larmes. L'image est tremblante, muette et polyphonique. Fricatelle ruisselle essentielle aime-t-elle le long de son corps la morsure, le bruit des vagues, aime-t-elle l'état du monde dans la flambée des chairs pendant que les secondes s'écoulent cyprine, lutines, marines.
    On ne peut pas prévoir si les mots qui l'excitent sont vulgaires, anciens ou étrangers ou si c'est toute la phrase qui l'attire et qui avive en elle le désir comme un flair de l'étreinte, une manière de sentir son corps prêt à tout, sans limite. Rien n'est prévu pourtant la bouche du corps à corps excitée par les mots trouve d'instinct l'image qui excite.

    floaties gif etoile scintillante

    Rien n'est prévu car nous ne savons pas ce qui arrive à l'image de l'état du monde lorsque la patience des bouches dénude l'être. On ne peut pas prévoir parmi les vagues, la déferlante, la fraction de seconde qui fera image dans la narration des corps tournoyant à la vitesse de l'image.
    On ne peut pas prévoir comment la langue s'enroulera autour du clitoris pour soulever le corps et le déplacer cellule par cellule dans l'irréel.

    floaties gif etoiles scintillantes Nicole Brossard  floaties gif etoiles scintillantes

     

     

    deux femmes lesbiennes nues langue lecher clitoris nicole brossard

    Partager via Gmail Yahoo!

    5 commentaires
  • elle lira mes yeux et saura qui je suis renee vivien deux femmes lesbiennes nues regard

     

     

    gif barre de séparation rose blanche

    Elle lira mes yeux et saura qui je suis
    Et nous nous souviendrons de nos plus belles nuits...
    Loin d'elle, j'étreignis des femmes inconnues.
    Leur image est pareille à la forme des nues.
    Aux caprices du vent, aux remous de la mer
    Et je ne me souviens de rien qui me fut cher.
    Les autres ont passé sur mon chemin, mais elle!
    Unique, elle demeure en mon âme éternelle.
    Je la verrai toujours ainsi que je la vis,
    Avec les mêmes yeux ignorants et ravis
    A travers les hasards des courants et de l'heure
    Et des vents et des ciels, elle existe et demeure.
    Je m'en retournerai, comme on retourne au port,
    Vers celle qui jadis détermina mon sort...
    Le chant sourd du passé m'attire et me rappelle,
    Et c'est par un beau soir que je reviens près d'elle...

    gif floaties etoiles scintillantes Renée Vivien gif floaties etoiles scintillantes

    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire