• Mon coeur restera tien femme nue chat sein

    floaties deux papillons tournent volent

     

    Mon cœur restera tien tant qu’il aura un souffle...


    votre commentaire
  • visage femme larme amour

     

    floaties gif deux papillons scintillants

     

    Assise sur un nuage
    Je miroite en ton âme
    Mes yeux noyés d’orages
    Dans tes cheveux de femme
    Rêveraient de faire naufrage
    Pour souffler sur tes drames

     barre separation petits diamants scintillants gif

    Assise sur un songe
    Je convoite tes charmes
    Et mon regard s'inonde
    A caresser tes larmes
    Sur ton cœur vagabond
    Que leur sillon désarme

     barre separation petits diamants scintillants gif

    Assise sur tes paupières
    J'écoute tes silences
    Quand sur tes yeux le vert
    Ressemble à l'espérance
    Où je pourrais me perdre
    Jusqu'à l'indécence

     barre separation petits diamants scintillants gif

    Assise près de ton cœur
    De mes lèvres les mots
    Se voudraient enjôleurs
    Pour s'écrire sur ta peau
    A l'encre de toujours
    Sur des rimes d'amour

     barre separation petits diamants scintillants gif

    Assise là dans le noir
    Mes cils de papillon
    Te murmurent de t'asseoir
    Près de mon horizon
    Qu'un de tes baisers pare
    De mille étoiles passion


    votre commentaire
  • corps instruments lesbiennes femmes nues symphoonie

     

     

    Mon Amour,

    Ainsi s’est refermée notre histoire, sur tes sourires et le temps d’une absence de deux ans et demi. J’entends encore tes doigts sur le piano de ma peau et nos accords au rythme de nos lèvres. Je t’ai cherchée partout, même ailleurs. Je t’ai trouvée. Où que je sois, je m’endors dans tes regards. Ta chair était ma chair. De nos moitiés, nous avons inventé des promesses. Ensemble, nous étions nos deux mains, nos demains. Je sais désormais que les rêves les plus fous s’écrivent à l’encre du cœur. J’ai vécu là où les souvenirs se forment à deux, à l’abri des regards, dans le secret d’une seule confidence, où tu règnes encore. Tu m’as donné ce que je ne soupçonnais pas, un temps où chaque seconde de toi comptera dans ma vie, bien plus que toute autre seconde. J’étais de partout à la fois et pourtant de nulle part, tu m’as inventé un monde où je me sentais enfin chez moi. Te souviendras-tu un jour ? Je t’ai aimée comme je n’imaginais pas que cela serait possible. Tu es entrée dans ma vie comme on entre en été. Je ne ressens ni colère, ni regret. Les moments que tu m’as donnés portent un nom : émerveillement. Ils le portent encore. Ils sont faits de ton éternité. Même sans toi, je ne serai plus jamais seule, puisque tu existes quelque part.

      Je t’aime gif scintillant coeurs floaties


    9 commentaires
  •  

    floaties gif femme scintillante roses

    Et pendant que son regard transperçait jusqu'à mon âme, j'avais pour seule envie qu'elle m'embrasse enfin. Que ma main jaillisse tendrement sous ses cheveux dorés, empoignant sa nuque d'un geste lent, d'un souffle court, faisant à peine voleter quelques mèches sur son regard clair, frôlant ses lèvres gourmandes, si bien dessinées, rosées. Rosée comme celle qui perle sous ma poitrine, soulevée de tant d'émois, de tant de fracas. Le cœur qui gronde, le sang qui pulse, l'air qui va et vient dans les veines et dans les tempes. Le temps se suspend entre nous. les mots presque chuchotés, pour ne pas réveiller la nuit glacée, pour préserver ce semblant d'intimité, de complicité peut-être naissante, font place au silence, un si long silence illuminant son visage d'un large sourire que j'aimerais tant découvrir, recouvrir, de ma bouche, de mon doigt pour qu'elle ne dise plus le moindre souffle, pour que sa main enserre la mienne et la porte jusqu'à son cœur qui bat tout aussi fort que le mien. Unisson. Unissons-nous. Unissons nos lèvres et nos doigts. Unies sont les nuits blanches que nous partagerons peut-être encore plus fort...


    votre commentaire
  • réveils enchanteurs deux femmes nues lesbiennes allongées lit

     

    La main caresse sa joue, consciente soudain d'une infinie tendresse. Sollicitation anonyme de l'amour, désir de posséder, de consommer. Sensation pourtant douloureuse qu'elle a, allongée à son côté. Elle sent jusqu'au désir lui caresser les cuisses. Elle n'arrive pas à dormir. Elle s'étonne même de son agitation, elle qui dors toujours si facilement contre elle, au chaud, dans la chaleur de son corps, se satisfaisant de la savoir si proche.

    floaties gif baguette magique etoile scintillante

    Et elle pense à leurs deux corps crispés et nerveux en fermant ses paupières. Tout à coup, elle s'étonne à nouveau qu'elles puissent même dormir ainsi, alors que leur chair ne connait que décontraction et spontanéité. Tant de rythme, tant d'harmonie entre elles. La rapidité, la grâce avec laquelle elles ôtent leurs vêtements, avec une aisance merveilleuse, sans pudeur ni hésitation. Les bras enlèvent les chemisiers dès leur entrée dans la pièce. Elles sont là, peaux contre peaux, leurs flancs qui s'assemblent, les petites aréoles de leurs jolis seins se touchant déjà.

    floaties gif baguette magique etoile scintillante

    Elles avaient tout, cette liberté de sentiment, vive, animée, cette jeunesse dans leur joie, cette connaissance franche de l'autre dans la chair, dans l'esprit et dans la parole. Les fêtes de leurs murmures interminables, leurs corps nus allant du lit à la salle de bains et à la cuisine, ces matins où leurs réveils étaient comme une chanson à travers la maison.

     

    réveils enchanteurs deux femmes nues lesbiennes allongées lit


    2 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique