• Libertinage en discothèque (1ère partie)

     

    Pour t'emmener dans cette discothèque coquine et libertine, je me suis vêtue d'une petite robe noire, moulante et assez courte, très sensuelle, sans dessous mais avec ces cuissardes que tu aimes tant, une veste en cuir et juste ce qu'il faut de maquillage. Toi, tu es vêtue presque comme moi, d'une jupe très sexy et féminine, d'un petit haut décolleté et de cuissardes également.
    Nous sommes assises l'une contre l'autre, ta cuisse sur ma cuisse, ma main sur ta cuisse. Je caresse tout le long de ta jambe. J'aime la douceur de ta peau, tes formes douces et tendres. Ma main remonte, parcourant ton corps. J'ai très envie de t'embrasser parce que tout est possible ici, dans cet endroit où j'aime aller avec toi, où on est libres, tranquilles, où on peut s'aimer comme ça. Tu saisis brusquement mes cheveux tandis que je dépose un baiser presque sauvage dans ton cou...

    La musique me donne soudain envie de danser dans tes bras, de te sentir tout contre moi. Elle me donne envie d'onduler au même rythme que toi, ensemble. Puis de t'embrasser en même temps, par moments, de pouvoir passer mes bras autour de ton cou, de tes hanches, de poser mes mains sur tes fesses, librement, comme le font ces autres couples autour de nous. Ainsi, ma langue peut toucher ta langue, mes seins peuvent toucher tes seins. Je peux même glisser une main sous ta robe...
    On suit tellement bien cette musique qu'on a l'impression de fusionner, de ne plus faire qu'un seul corps. Elle est si sensuelle qu'elle me donne envie de faufiler mes mains partout sur toi, de te serrer très fort. Par moments, on se fait face, par moments on danse dos à dos, joue contre joue, fesses contre fesses. Mais nos mains ne se lâchent jamais.

    Lorsqu'alors tu descends la fermeture de ma robe et dépose un doux baiser à la naissance de mes seins, la fièvre monte en moi, en toi et nos envies se réveillent. Je retire ta veste, tes épaules sont dénudées, je pose ma tête contre la tienne. Ma main enserre tes fesses pour nous rapprocher davantage. Je sens le désir te gagner. J'en suis très émue. Je t'embrasse langoureusement, juste du bout de ma langue. On ne pense plus qu'à nous deux, à la vie qui est belle, à cette musique qui nous emporte. Les couples autour de nous semblent avoir disparu alors que, pourtant, nous aurions besoin d'eux, pour leur montrer notre amour, pour le laisser vivre sans le cacher, pour ne plus l'emmurer, ne plus le censurer...
    Je sens ton sexe venir appuyer plus fortement sur le mien, tes mains descendre sur mes fesses, tes bras épouser mes hanches. Tes doigts sont ouverts en éventail pour tout ressentir, tout saisir de moi. Les miens s'ouvrent alors de même pour tout emporter de toi. Le vertige s'empare de moi. Ma tête bascule en arrière. Tu en profites pour embrasser mon cou. J'ai des frissons partout.

    Mes mains caressent ta nuque, tes épaules, ton dos. Je te tourne pour avoir tes fesses sur mon sexe, tes épaules entre mes bras, tes seins dans mes mains, ton cou sous mes lèvres. Tu te laisses aller totalement et m'enlaces à l'envers. Ta tête se renverse sur mon épaule. Je peux alors, tout doucement, prendre tes lèvres. J'aimerais que cet instant ne s'arrête jamais. Sous mes caresses, une main s'égare, la mienne, sur ton sexe, petit geste coquin très fort, très cérébral. Je t'aime avec mon corps, avec ma tête, avec mon esprit et mes pensées. Rien n'est laissé de côté, tout s'y met à la fois. Je t'aime même avec mes larmes...

     


  • Commentaires

    1
    Mardi 10 Juin 2008 à 20:33
    et tu ?? et tu ??
    oses te montrer ainsi dan les discothèques ? Quoi que très jolie tenue sexy. Bisous Coquine
    2
    Justmeforyou
    Mardi 10 Juin 2008 à 20:51
    Oui
    tres jolie tenue sexy, tres jolie... J'en ai des comme ça moi... Et c'est sexy vêtue que je t'emmènerai moi, dans cette discothèque là, si tu le veux toujours ou, quand tu le voudras. La rage au coeur et l'amour en fleur, nous danserons libertines, coquines, et surtout libres... nous n'aurons pas besoin de nous cacher ni de cacher notre amour, libres, mais les autres, ils pourront aller se rhabiller... car possédées par notre bulle nous ne les verrons même pas... parce que je t'aime
    3
    Justmeforyou
    Mardi 10 Juin 2008 à 21:02
    Lasaxophoniste
    Moi j'ose, peut-être osera t-elle aussi, avec moi Je l'espère, j'ai juste toujours si peur...Faire mal, mal faire ... Je bous, la rage, la force...Si longtemps avant de comprendre que ces moments là, à vivre, étaient si merveilleux... Mais de cachée, je suis femme devenue, et plus jamais je ne ferai marche arrière, plus jamais, rien ni personne ne me fera me cacher à nouveau, plus jamais on m'enpêchera de vivre, de ressentir, d'aimer et... d'exister...Bonne soirée
    4
    Coquine
    Mercredi 11 Juin 2008 à 08:45
    Non, Saxo, moi je
    n'ose pas, pas encore, mais peut-être qu'un jour... Bises douces
    5
    Coquine
    Mercredi 11 Juin 2008 à 08:50
    Avec toi, oui
    j'irai danser ainsi dans cette discothèque librement et libertinement... avec toi je sais que je n'aurai pas de peur, pas de honte, pas de repli, rien que du bonheur, de l'amour et la liberté de nous aimer en public...
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :