• La Tigresse (5ème partie)


    ... Malgré son envie, elle fut surprise par ma brutalité. Mais elle n'avait pas peur, elle n'avait jamais peur de moi. Je le savais car, loin de me résister, elle s'abandonnait, comme soulagée que je cède à mes pulsions et... à ses envies.
    J'optai soudain de lier ses poignets au-dessus de sa tête avec un bout de rien. C'était la première fois que je faisais cela. Je tremblai intérieurement et l'observai du coin de l'œil, car après l'acte vint le doute... Ma crainte, encore ma peur de mal faire, de faire mal. Je guettai une sonnette d'alarme mais tout son corps et son être montraient un tel plaisir, un tel soulagement, que je décidai de continuer à avancer.
    Son corps s'était cambré, tendu comme un arc prêt à lâcher sa flèche. J'épousai de mon corps cette merveilleuse cambrure, posant ma tête sur sa poitrine offerte... Je sentais bouillir et vibrer cette plage torride que je caressai de tout mon corps...

    Etendue ainsi sur elle, je laissai monter la vague de bonheur et de désir qui me gagnait, semblant venir de son corps... Mes doigts voulurent la caresser mais son corps appelait mes griffes, mes dents, ma folie, mes emportements.
    Mes mains se firent serres et, doucement, emportèrent son cœur. Elles arpentaient doucement son corps, volaient sur ses moindres courbes... Il se vrillait, se tordait sous mes doigts sorciers. Mon sexe s'était mis à aimer le sien et tous deux, complices en leurs délices, étaient partis dans une danse magnifique et excitante. La vie était en eux et ils voulaient plaisir et jouissance...
    C'est pour cela que je décidai de me délier d'elle... Mon retrait la prit de cours et je vis à nouveau son regard implorant auquel je résolus, cette fois, de ne pas céder... J'avais envie de jouer avec ses envies et de le lui faire comprendre, d'un regard impératif qui disait : « pas maintenant ». Comme pour mieux lui montrer qu'elle devait l'accepter, je me levai et me mis à la regarder. Comme elle était belle ainsi offerte...


  • Commentaires

    1
    Justmeforyou
    Dimanche 29 Juin 2008 à 11:56
    Oui
    tu es belle quand tu te laisses aller quand tu t'offres et que ton corps t'emmène, que tes envies prennent le dessus, quand tu ne luttes plus , quand rien ne vient se mettre entre nous, quand tu es juste là, pour toi, pour moi, au nom denotre amour
    2
    Coquine
    Dimanche 29 Juin 2008 à 12:20
    J'aimerais être là
    pour toi, juste pour toi, rien que pour toi, toujours, à chaque moment de mes jours et de mes nuits, par amour... Alors, oui, je m'abandonnerais totalement à toi, en confiance et en amour et tu m'emmèneras, loin de tout, loin de nous-mêmes... Je t'aime...
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :