• La fièvre aux corps

    la fievre aux corps deux femmes enlacees dans un lit lesbiennes nues

     

     

    Une rencontre, un contact, un embrasement, une étincelle qui s'allumait en même temps dans tes reins et dans les miens, une fièvre qui nous montait au front et qui trouvait son apaisement dans notre bouche, sur nos lèvres entrouvertes. Tu avais le tendre besoin, le désir fou, de me prendre dans tes bras avant de t'endormir, le désir de descendre tout le long de mon corps et de me manger, de savourer l'humidité entre mes jambes, de me boire, de me sucer, de jouer et de te rassasier. L'avidité de ce geste. La concentration alors que j'entendais tes petits râles d'excitation, que tu respirais mon parfum et goûtais cette saveur chérie, toujours si fraîche, qui était la mienne, en réponse, en offrande, à ton amour divin.

     

     

    la fievre aux corps deux femmes enlacees dans un lit lesbiennes nues


  • Commentaires

    1
    N.
    Dimanche 15 Août 2010 à 20:28
    J'adore
    Trpo beau, je vous envie
    2
    Coquine
    Mardi 17 Août 2010 à 14:16
    Merci mais
    il n'y a plus rien à envier maintenant, à part bien sûr ces doux et brûlants souvenirs de nous deux, de notre Amour passé... et qui ne s'éteindra jamais en moi. Merci de votre passage et de votre petit mot N.
    3
    Mardi 17 Août 2010 à 14:51
    salut
    au bon souvenir .... de te dire coucou c'est moi
    4
    Coquine
    Mardi 17 Août 2010 à 22:15
    Bonsoir Charmi
    Heureuse de te retrouver par ici :) Douces bises !
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :