• L'amour pur

     

    J'ai envie de te donner ce que personne encore ne t'a jamais donné, envie de t'offrir ce que personne encore ne t'a jamais offert. L'amour, le vrai, l'intime, le sublime, le pur. Celui qui n'a besoin d'aucun artifice pour exister, pour être, d'aucun sacrifice pour se gagner, se mériter, se vivre.

    J'ai envie de nos folies, de nos fureurs, de nos hardiesses. Et de t'enflammer comme tu me consumes. Et de te posséder comme je t'appartiens. De te faire l'amour jusqu'à l'aube, jusqu'au crépuscule. De te rendre ton ivresse, de me soumettre à tes caresses.

    Je te désire à l'infini. Tout ton corps est un appel. Tu es si belle, alanguie, épanouie, si désirable dans ton exquise nudité que mes larmes sur ta frêle poitrine sont le serment que je te fais. Celui de t'aimer toujours pour toi, pour tout ce que tu représentes, tout ce que tu as de trésors à offrir et de fiertés à partager.


  • Commentaires

    1
    Coquine
    Samedi 7 Février 2009 à 13:46
    J'ai envie
    de toi là, envie de nos corps nus, de nos souffles coupés, de nos draps froissés, de nos coeurs qui battent à l'unisson presque à se rompre, de tes mains sur moi, de tes baisers... J'ai envie de toi, oui, très envie... Je t'aime
    2
    Samedi 7 Février 2009 à 14:41
    Le pur...
    Comme l'idéal et l'infini sont des utopies... J'adore le rêve pour y parvenir, sans l'atteindre... Ma vie est une suite d'inachevée qui me permette de continuer à y croire... Posséder est une façon de plus avoir l'envie... L'élan demeure l'envol sublime ! Bien à vous, Coquine. Armanny
    3
    Coquine
    Samedi 7 Février 2009 à 15:32
    On dit
    qu'on désire toujours ce que l'on ne peut posséder et, qu'une fois qu'on l'a obtenu, on n'en a moins envie... Moi, j'ai toujours autant de plaisirs à posséder ce qui me fait envie en elle, et à me dépossèder de ce qu'elle désire en moi... Bises, Armanny
    4
    Samedi 7 Février 2009 à 18:38
    La dépossession...
    Refléte le caractère noble de l'altruisme... " Et de te posséder comme je t'appartiens ", comme vous l'écrivez, devient le chemin vers la pureté du pourquoi du sens de la vie, avant de passer à une autre, à celle de l'éternité. En écho, je vous cite Arthur Rimbaud, dans le " Bateau ivre "... Plus douce qu'aux enfants la chair des pommes sures, l'eau verte pénétra ma coque de sapin et des taches de vins bleus et des vomissures me lava, dispersant gouvernail et grappin... Et dès lors, je me suis baigné dans le Poème... A chaque relecture, j'ai cette ivresse des sens qui me soulève... " Qui n'a besoin d'aucun artifice pour exister "... Bien à vous, Coquine. Armanny
    5
    Justmeforyou
    Dimanche 8 Février 2009 à 18:34
    Je te désire à l'infini...
    je suis encore bercée de tes mots et surtout du plus beau des serments, celui des larmes... Je t'aime et j'aime ce qui se passe quand on est ensemble, c'est comme si tout devenait simple, oui tu le dis si bien, une mise en phase naturelle, une lecture magique de nos âmes et de nos corps, je te lis tu me lis... Le corps, le coeur, l'âme tout s'enflamme et rien ne se perd... Je t'aime mon âme...
    6
    frida
    Samedi 29 Mai 2010 à 01:27
    amoursur
    je te recherche pour le reste de ma vie
    7
    Coquine
    Samedi 29 Mai 2010 à 10:16
    Frida, je
    le recherche également...
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :