• Faire l'amour en pleine nature

     

    Tu peux prendre mon corps quand tu le souhaites et tu le sais. Je n'ai jamais aimé qu'on me voit nue, qu'on me regarde, qu'on me remarque. Je suis pudique et j'aime l'intimité plus que tout, l'intimité d'un lieu, d'un moment, d'un ressenti. L'intimité avec toi est quelque chose de beau et de rare, magnifiée par nos silences et nos murmures, par le frisson des draps froissés et des oreillers écrasés. Ne fais pas de bruit, je t'en prie. Ne dis pas que nous sommes ici, ne dis rien à personne. Fais comme si nous étions seules au monde. Prends-moi en silence et fais-moi l'amour en caresses et en non-dits.

    Ne dis plus un mot, chut, tais-toi. Déshabille-moi vite, colle ton corps contre le mien, voilà derrière, comme ça, c'est bien. Prends mes seins à pleines mains et couvre-les de baisers. Prends mon sexe, sans même prendre le temps de me dévêtir entièrement. Prends et jouis de ce qui est à toi, de ce que je t'offre malgré ma peur que quelqu'un arrive et nous surprenne. Une peur étrange, teintée d'excitation. Fais vite, ne traîne pas, ne badine pas, va à l'essentiel, je t'en supplie. Aujourd'hui, notre chambre n'a plus de murs, elle est dans la nature, aux yeux de quiconque passera par ici. Il y a toujours l'intimité de nos corps, de nos cris refoulés, de nos regards emplis de tendresse et d'amour, de nos gestes empressés et maladroits parfois. Il y a toi et moi, allongées dans les herbes foulées de mille pas, seules au monde dans notre cocon d'abandon. 

    « Et si je commençais sans toi ?Une trop grande envie de t'appartenir »
    Partager via Gmail Yahoo!

    Tags Tags : ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :