• Envoûtée d'un baiser



    Toi si rebelle et passionnée
    Ton cœur était froid, il était brisé
    J'ai senti tes lèvres sur les miennes
    Comme tu m'envoûtes, comme tu m'aliènes

    De mon corps sans excuse
    Tu te régales et en abuses
    Laissant mon cœur déchiré
    Souffrir le martyre pour un de tes baisers

    J'ai deviné tous tes drames
    Toi tu ondules et me charmes
    J'ai entendu ton cœur fané du passé
    Ame abrupte, âme damnée

    Un désir de tendresse
    Une envie de bonheur
    Cruelle enchanteresse
    Tu as pris mon cœur

    Moi, Ange de verre
    Le cœur qui erre
    Toi qui guides mes baisers
    J'ai besoin de t'aimer


  • Commentaires

    1
    Samedi 21 Février 2009 à 11:59
    Envoûtement...
    Le tout est arrosé, nourrit d'une pluie... De grosses gouttes lourdes, d'une légèreté, comme le baisé suave d'une nuit, dans laquelle on se blottirait rassuré... L'essence d'une communion d'être est suprême quand l'échange de la langue sensorielle et verbale se nouent entre-elles. Pour moi, le plus bel échange humain de profondeur sincère reste le baisé, cette alchimie de la passion amoureuse d'une nourriture terrestre et céleste. Bien à vous, Coquine. Armanny
    2
    Samedi 21 Février 2009 à 13:10
    Rebelle
    restera ! Bô éternelle vaudra !
    3
    Justmeforyou
    Samedi 21 Février 2009 à 15:21
    Mon Amour
    Ce baiser échangé... Moi qui n'avais jamais éprouvé ce plaisir là, pour de vrai... tu sais toi à quel point il m'emporte, il me frissonne à se rompre lui même, à en clore mes paupières, à en respirer profondément, à me laisser ... envouter, envoutée... j'en reste rêveuse de le lire ici...
    4
    Justmeforyou
    Samedi 21 Février 2009 à 15:25
    Ange de verre
    cette image te va si bien, de verre, oui comme la bulle si fragile dans laquelle tu arrives à me rejoindre maintenant... puissai je t'apprendre à la rendre toujours plus solide, comme celle qui m'entoure quand je suis avec toi... je t'aime
    5
    Coquine
    Samedi 21 Février 2009 à 15:55
    Armanny, vous
    décrivez si bien cette alchimie entre deux êtres...
    6
    Coquine
    Samedi 21 Février 2009 à 15:56
    Bonjour Etiennemomo
    Je ne comprends pas votre commentaire, désolée...
    7
    Coquine
    Samedi 21 Février 2009 à 15:59
    Nos baisers
    sont magiques, oui... Je n'avais jamais ressenti tout ça auparavant non plus... Quant à notre bulle, j'aimerais que tu m'apprennes, oui, à la rendre plus solide encore, à ne plus se briser à la moindre intervention extérieure, à se durcir autour de nous deux comme un vrai refuge d'amour... Je t'aime...
    8
    Samedi 21 Février 2009 à 19:41
    En écho...
    Une écriture " Rimbaldienne ", qui me soulève... L'hiver, nous irons dans un petit wagon rose... Avec des coussins bleus. Nous serons bien. Un nid de baisers fous repose dans chaque coin moelleux. Tu fermeras l'oeil, pour ne point voir, par la glace, grimacer les ombres des soirs... Ces monstruosités hargneuses, populace de démons noirs et de loups noirs. Puis tu te sentiras la joue égratignée... Un petit baiser, comme une folle araignée, te courra par le cou... Et tu me diras : " Cherche! " en inclinant la tête, et nous prendrons du temps à trouver cette bête qui voyage beaucoup... Bien à vous, Coquine. Armanny
    9
    Coquine
    Dimanche 22 Février 2009 à 21:53
    Charmant écho...
    J'aime beaucoup, Armanny, cette idée de chercher la petite bête, de prendre son temps, l'idée du wagon également... Merci pour ce texte, je vous embrasse
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :