• Des nuits de



    Il y a déjà un moment que tu es partie maintenant... et pourtant tu remplis encore mon coeur à 100%... Tu prends toute la place, je te porte en moi jours et nuits, comme un amour impossible à quitter, à oublier, à regretter, à regarder s'éloigner. Tes mains, tes doigts, ta bouche, tes lèvres, tes jambes, tes seins, tout ton corps est en moi, sur moi... mais plus à moi...

    Quand, la nuit, dans mes rêves les plus sensibles et les plus doux, ta bouche vient prendre la mienne, mon corps est parcouru de frissons impalpables et de larmes invisibles. La douceur de tes seins vient caresser les miens et m'enferme aussitôt dans la bulle que nous avions créee, la bulle qui m'isole du reste du monde, pour me maintenir serrée contre toi, jusqu'à notre au-delà...
    Quand, dans ma nuit toute peuplée de toi, ton corps vient s'enrouler autour du mien et que je sens ton souffle paisible sur ma nuque, tes cheveux sur ma joue, tes bras rassurants autour de moi, je prie pour entendre à nouveau tes "je t'aime"...


  • Commentaires

    1
    Anne-Laure
    Vendredi 14 Août 2009 à 23:25
    Un tout petit clin d'oeil...
    Bonsoir Flo... Je te suis, toujours, secrètement, discrètement, aux heures où tu reviens par là... Inexorablement, certes, mais plus épisodiquement. C'est la preuve rassurante que tu avances dans ce tunnel, en quête de cette lumière qui t'y attend, à sa sortie. Je savais, comme je te l'ai dit il y a quelques temps déjà, que tu aurais la force et le courage du parcourir ce chemin là, pour parvenir à son terme, et à tout ce qui t'y attend de bonheur... Un long chemin de croix, certes, je te l'avais dit... Mais sois en toujours aussi certaine : au bout des ténèbres t'attendent des jours lumineux, et des nuits où les étoiles et la lune seront les plus douces lueurs. Je t'embrasse Flo...
    2
    Coquine
    Samedi 15 Août 2009 à 09:40
    Anne-Laure,
    Je te remercie beaucoup de passer encore ici, de ne pas m'oublier... Mais tu te trompes, je ne vois pas le bout de ce tunnel. Je suis complètement perdue en plein milieu, si seule et je ne sais même pas de quel côté aller tellement tout est noir et vide. Je ne fais plus rien, je ne veux plus rien, je n'attends plus rien, à oublier d'en vivre, à même ne plus vouloir vivre. Je ne pense qu'à Elle, tout le temps. Il ne se passe pas un jour ni une nuit sans que je ne pleure 10 fois...Je t'embrasse, donne-moi de tes nouvelles.
    3
    claire
    Mercredi 16 Septembre 2009 à 17:15
    émue aux larmes
    à chacuns de mes passages ici. Je me retrouve dans tes mots, ta peine, ton manque... Ce que je lis, je le vis également. Courage Coquine
    4
    Coquine
    Mercredi 16 Septembre 2009 à 22:26
    Claire,
    Merci de ton émotion qui me touche énormément... Je sais alors combien ça ne doit pas être facile pour toi non plus... Je t'embrasse, prends soin de toi surtout... Je te souhaite aussi beaucoup de courage et d'espoir... Moi je n'en ai presque plus, je vais perdre pieds là...
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :