• Délicieux excès

     

    Si tu savais comme je t'aime, toi, qui as croisé mon chemin au détour de mes interdits. Je sais que je ne devrais peut-être pas mais je cède à la douceur de tes lèvres, à cette envie de serrer tes poignets, d'embrasser ta poitrine, de mordre tes hanches.
    J'aime regarder tes yeux plein d'étoiles, des yeux qui, étrangement, ressemblent tant aux miens. J'aime les apercevoir entre deux mèches de tes cheveux. J'aime les deviner à demi-clos par le plaisir t'envahissant, à l'effleurement de mes mains sur tes seins, à la chaude caresse de mes lèvres sur la cambrure de tes reins.

    J'aime ton sourire fiévreux, ton regard envoûtant lorsque tu me serres contre toi et tous ces gestes qui font de moi une esclave de tes désirs, assujettie à tes soupirs.
    J'aime te murmurer que je t'aime et passer ma main entre tes cuisses, jusqu'à ce que les frissons t'emportent, saisie de mon ardeur.
    J'aime me glisser tout contre toi sous les draps et faire de nos deux corps une tempête de douceur, un écrin de saveurs, délicates et sensuelles, toi qui m'ensorcelles de ta fragilité.

    J'aime le moindre de tes baisers, qu'il soit mordant ou sensuel, qu'il soit fougueux ou charnel. J'aime sentir ta langue entre mes lèvres et mordiller ta chair, jusqu'à faire éclore un de tes sourires enjôleurs, à l'instant où nos salives se mêlent, te faisant tressaillir.
    Je vénère la douceur de ta peau sur laquelle mes paumes se posent délicatement pour te caresser tendrement. Et, même si je ne sais pas exprimer alors tous les émois qui montent en moi, tous les fantasmes que tu suscites, j'ai ce besoin que tu continues à prendre possession de tout mon corps, jusqu'à son explosion en mille éclats de tendresse.
    Je garde sa ferveur en moi, au fond de mon cœur, pour ensuite te la transmettre en un baiser des plus intimes. Je suis folle de ses moments-là où, entre le jeu et le désir, entre l'aveu et le plaisir, je serre mes jambes autour des tiennes et que ta chaleur me brûle jusqu'à l'intérieur, et que ton feu me gagne, moi, vulnérable, abandonnée, à tes délicieux excès...


  • Commentaires

    1
    Justmeforyou
    Lundi 19 Mai 2008 à 22:55
    Interdits
    Interdits... tes interdits, comme j'aime les faire vaciller, puis tomber un à un, comme leur parfum est doux, comme leur goût est suave ... Comme j'aime les défier, comme j'aime lorqu'ils se rendent à moi, lorsqu'ils te laissent grandir, t'épanouir et gouter au plaisir... comme j'aime cet abandon dans lequel ils te laissent, dans lequel ils te livrent à moi ...Même si je sais que tu n'aimeras pas tout, que tu ne rendras pas tout, je frémis de leurs défaites, je frémis de tes victoires.. je t'aime
    2
    Coquine
    Mardi 20 Mai 2008 à 08:41
    C'est grâce
    à toi que tous les interdits tomberont, que je me sens prête à tout vaincre, à tout défier, à tout vouloir, à tout aimer, grâce à toi uniquement et pour toi uniquement... parce que je t'aime et que ma confiance en toi n'a pas de limite...
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :