• Corps et âme



    Lire la 1ère partie
    Lire la 2ème partie

    Le bout du bout des doigts...
    Viennent enfin les caresses... Je me souviens d'avant elle... Les caresses... Jamais assez pour moi.
    Alors je les écris comme je les ai rêvées, comme je veux les donner...
    Qu'elle imagine d'abord le souffle, la chaleur du souffle, sur la nuque. Sa tête s'incline, son corps est saisi d'un brusque sursaut. Brusque. Il comprend, ça commence... Il se tend, se cambre, offrant cette divine cambrure à la caresse du bout du bout de mes doigts. J'effleure, tremblante... et son corps pleure d'émotion. A travers cette caresse, c'est tout l'autre qu'elle ressent, tout l'amour qui l'imprègne... Tout l'amour... qui déborde...
    Une caresse comme une ombre sur son corps, une ombre qui toucherait à peine, une ombre qui se glisserait partout... partout, qui ne négligerait nulle parcelle de sa peau... Partout...
    Naitraient frissons, spasmes, soubresauts, vertige, feu... Je ferme les yeux, pour juste lire ce corps frémissant de mes doigts fébriles... Le lire l'écouter et donner... donner le plaisir, la passion, jusqu'à la fusion, jusqu'à l'explosion...
    Le bout du bout des doigts...
    Le bout du bout des doigts se fait main, bras... qui enserrent... bras qui s'accrochent, s'agrippent, emprisonnent... Les corps qui se resserrent. Fort. Je serre encore... je serre si fort, que nos seins se mêlent, nos sexes se mêlent, nos bouches se mêlent...
    Elle est à moi, je suis à elle... Fusion... Je le crie de tout mon corps que cet amour dévore, tord...
    Jusqu'à...
    La folie, le feu, les larmes, l'effondrement de l'appartenance, de la jouissance... corps et âmes... et âmes...
    Corps et âme...


  • Commentaires

    1
    Coquine
    Mercredi 21 Janvier 2009 à 21:59
    C'est étrange
    cette prison, cette fusion, cette presque violence qui nous entraîne pourtant vers une infinie tendresse... Je t'aime et j'aime l'idée que ces "parties" ne restent pas seulement des écrits mais qu'on les vive réellement toi et moi... bientôt...
    2
    Justmeforyou
    Mercredi 21 Janvier 2009 à 22:10
    Oui
    Tout ce qui surgit de mon imagination quand je pense a toi quand j'imagine ton corps, j'ai envie de le vivre, oui de le vivre et on le vivra, dans l'abandon, le don et la passion... comme chaque fois...Je t'aime
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :