• Cet amour (Jacques Prévert)

    deux femmes lesbiennes nues

    Gif barre séparateur papillon scintillant et coeurs


    Cet amour, si violent, si fragile, si tendre, si désespéré
    Cet amour, beau comme le jour et mauvais comme le temps
    Quand le temps est mauvais
    Cet amour si vrai, cet amour si beau, si heureux, si joyeux et si dérisoire
    Tremblant de peur comme un enfant dans le noir
    Et si sûr de lui, comme un homme tranquille au milieu de la nuit
    Cet amour qui faisait peur aux autres, qui les faisait parler, qui les faisait blêmir
    Cet amour guetté, parce que nous le guettions
    Traqué blessé piétiné achevé nié oublié
    Parce que nous l'avons traqué blessé piétiné achevé nié oublié
    Cet amour tout entier, si vivant encore et tout ensoleillé
    C'est le tien, c'est le mien, celui qui a été
    Cette chose toujours nouvelle et qui n'a pas changé
    Aussi vrai qu'une plante, aussi tremblante qu'un oiseau
    Aussi chaude, aussi vivant que l'été
    Nous pouvons tous les deux aller et revenir
    Nous pouvons oublier et puis nous rendormir
    Nous réveiller souffrir vieillir, nous endormir encore
    Rêver à la mort, nous éveiller sourire et rire et rajeunir
    Notre amour reste là, têtu comme une bourrique
    Vivant comme le désir, cruel comme la mémoire
    Bête comme les regrets, tendre comme le souvenir
    Froid comme le marbre, beau comme le jour
    Fragile comme un enfant, il nous regarde en souriant
    Et il nous parle sans rien dire et moi je l'écoute en tremblant
    Et je crie, je crie pour toi, je crie pour moi, je te supplie
    Pour toi pour moi et pour tous ceux qui s'aiment et qui se sont aimés
    Oui je lui crie pour toi pour moi et pour tous les autres que je ne connais pas
    Reste là, là où tu es, là où tu étais autrefois, reste là, ne bouge pas, ne t'en va pas
    Nous qui nous sommes aimés, nous t'avons oublié, toi ne nous oublie pas
    Nous n'avions que toi sur la terre, ne nous laisse pas devenir froids
    Beaucoup plus loin toujours et n'importe où, donne-nous signe de vie
    Beaucoup plus tard au coin d'un bois, dans la forêt de la mémoire
    Surgis soudain, tends-nous la main et sauve-nous

    floaties étoiles scintillantes gif Jacques Prévert floaties étoiles scintillantes gif


    Tags Tags : , , ,
  • Commentaires

    1
    N.
    Vendredi 15 Octobre 2010 à 10:05
    Ravissantes
    Toujours un réel plaisir de venir vous admirer !
    2
    Coquine
    Vendredi 15 Octobre 2010 à 19:41
    Merci N. :)
    Merci pour le plaisir éprouvé, les mots déposés... Bises.
    3
    Stéphanie
    Vendredi 15 Octobre 2010 à 20:08
    Encore, toujours: Merci
    Je reste encore sans mots après ma lecture. Je viens ici tous les jours: vous découvrir ou vous relire. Je voudrais parvenir à vous dire le plaisir de ces mots si bien trouvés, toujours. Très bonne continuation et encore merci pour la douceur.
    4
    Coquine
    Vendredi 15 Octobre 2010 à 22:45
    Merci Stéphanie
    pour ce si gentil message qui me touche en plein coeur :)
    5
    Lundi 18 Octobre 2010 à 07:05
    bises à toi
    passe une belle journée une belle semaine de beaux instants la bleue
    6
    Coquine
    Lundi 18 Octobre 2010 à 13:37
    Merci Bleue :)
    De même pour toi, en l'attendant...
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :