• Censure

     

    Les gouttes d'eau sur ma peau, comme une douce torture qui effacerait les traces de ton corps sur le mien.
    Le ruisseau de nos peines qui affluent en amont et inondent sereinement les désirs qui nous brûlaient.
    Confondre l'eau et la brûlure de tes lèvres sur mes seins.
    Rejoindre la pluie pour oublier la censure de ton sexe sur le mien.


  • Commentaires

    1
    Mercredi 20 Février 2008 à 20:47
    Tes mots
    Sont si beaux mais si dure à la fois. Si il t’a autant touché avec son amour comme avec ses caresses, ni un torrent d’eau, non ! Même pas un tsunami ne pourras effacer l’emprunte de ce bonheur passé sur ton corps et ton esprit. J’aime beaucoup et toujours aussi fort tes écris…quel dommage qu’ils soient emprunts de tristesse plutôt que de joie. Ton retour dans mon Antre m’a fait énormément plaisir, surtout reviens vite. Douxxxxxxxxxxxxxxxxxx Baisers
    2
    Coquine
    Mercredi 20 Février 2008 à 20:54
    Vennusse, il est
    des empreintes que l'on souhaiterais effacer à jamais parce que leur brûlure nous consume de l'extérieur comme de l'intérieur... Je reviendrai c'est promis, bises douces
    3
    Mercredi 20 Février 2008 à 23:25
    Mou
    ai ! Bof
    4
    Jeudi 21 Février 2008 à 08:59
    C'est certainement ...
    ... la façon la plus sensuelle et aussi touchante (car personnelle) de dire que l'on veut oublier quelqu'un (contrairement à ce que certains peuvent dire). A plus tard belle Coquine, bisous tendres autant que tu veux.
    5
    Jeudi 21 Février 2008 à 14:30
    oui
    L'eau et le feu.___________oui!
    6
    Jeudi 21 Février 2008 à 19:19
    je
    reste sans voix devant tant d'éclats, vraiment je suis admirative de ta sensualité, de ta sensibilité, et de ton habileté à nous faire partager tout ça à travers la magie de tes mots, je t'embrasse très fort coquine.
    7
    Samedi 23 Février 2008 à 00:25
    Calins...
    Ce qui vaut la peine d'être fait vaut la peine qu'on demande à quelqu'un d'autre de le faire (Bierce)...Tendresses.
    8
    Coquine
    Lundi 25 Février 2008 à 18:57
    Melgueil, personne
    ne t'oblige à lire...
    9
    Coquine
    Lundi 25 Février 2008 à 18:58
    Oui, Adrien, une facon
    bien personnelle qui semble ne pas plaire à tout le monde apparemment... Bises douces pour toi
    10
    Coquine
    Lundi 25 Février 2008 à 19:14
    L'eau pour éteindre
    le feu, comme un apaisant pansement sur le coeur. Bises douces l'Epouvantail
    11
    Coquine
    Lundi 25 Février 2008 à 19:15
    C'est un compliment, Lili,
    qui me va droit au coeur et me fait super plaisir :) Merci, bises toutes douces
    12
    Coquine
    Lundi 25 Février 2008 à 19:16
    Et tu te proposes, Etienne
    pour faire ces câlins? :)) Bises coquines toi!
    13
    Mercredi 5 Mars 2008 à 23:18
    Je passe sans bruit
    ce soir, Coquine, pour te dire que je pense bien à toi. J'ai plaisir à constater que tu es de nouveau auprès de nous. Tendres pensées Coquine. Patrick
    14
    La passante
    Samedi 8 Mars 2008 à 01:04
    Souvenirs ...
    Du bout du bout de mes doigts, sur le bout du bout de ses seins , et toute cette eau entre nous, mais juste une souvenir... bonne nuit...
    15
    Coquine
    Dimanche 16 Mars 2008 à 12:16
    Patrick, je ne sais
    plus vraiment où je suis en ce moment, où est ma place, la vraie... je suis heureuse également de te retrouver, bises douces
    16
    Coquine
    Dimanche 16 Mars 2008 à 12:17
    Passante, les eaux
    ne sont pas toutes infranchissables... Les océans savent se transformer en minuscules ruisseaux, par amour, pour l'amour... Merci de ces délicieux souvenirs, bises coquines
    17
    Justmeforyou
    Mercredi 11 Juin 2008 à 07:29
    tu te souviens?
    un de mes premiers passages par ici, tu sais en passant, séduite déjà, déjà alors que je ne savais pas, que de séduite je deviendrais amoureuse, parce que le suis ...
    18
    Coquine
    Mercredi 11 Juin 2008 à 07:37
    Oui, je me souviens...
    Moi non plus je ne savais pas que de passante tu deviendrais amoureuse et que moi, de lassée je deviendrais heureuse...
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :