• Bain de minuit


    Nous rêvions d'un bain de minuit, sous la lune, avec juste une petite brise de nuit qui se lève. Je te tiens par la main, on avance les pieds dans l'eau. Tu as chaud. Je prends ta deuxième main et me mets face à toi. Le vent soulève tes cheveux et ramène les miens vers l'avant, tout en pagaille. Ça te fait sourire, on se regarde avec tendresse.
    Sans lâcher tes mains, j'entoure ta taille et t'embrasse en te serrant très fort, face à cette mer sans vagues, avec la lune et les étoile au-dessus et le sable qui fait comme des étincelles quand le foule de nos pieds.
    Je lâche enfin tes mains pour glisser les miennes sous ta nuisette, pour venir toucher la rondeur et la douceur de tes fesses. Ça m'émeut énormément. Je te déshabille avec toujours cette envie de te serrer aussi fort que tu m'as manqué, te serrer nue, là, contre moi. Tes mains imitent les miennes, passent sous ma nuisette, la relèvent, caressent mon dos, puis la retirent et la jettent au loin, sur le sable, afin qu'elle rejoigne la tienne.

    On s'embrasse encore. Je te reprends la main. On avance un peu plus vers l'eau. On y entre doucement, elle est douce. Je viens me glisser derrière toi, mets une main sur ton sein. Tu colles ton dos contre ma poitrine, bascule ta tête en arrière et m'offres ton cou, tes joues et tes lèvres que je caresse et embrasse très tendrement. Je t'effleure à peine, comme si j'avais peur de casser, d'abîmer, de déchirer. Ma main serre un peu plus fort ton sein, par moments. Ma joue vient contre la tienne. Mes lèvres glissent dans ton cou. Tu remontes légèrement ta tête sur mon épaule pour venir au plus près de mon cou.
    On ne ressent plus que le glissement de l'eau sur nos peaux, sa douce caresse. Je me mets face à toi, mes deux mains sur tes joues. Je t'embrasse toujours, appuie un peu sur tes épaules pour t'inviter à t'assoir dans l'eau. Je m'assois alors sur tes jambes, les bras autour de toi.
    L'eau nous disparaît, elle est comme notre bulle, elle la remplace, elle nous isole, elle nous inonde. Elle laisse deviner mais ne montre rien. Elle n'enlève rien aux sensations.
    J'ai envie du creux de tes reins. J'y pose mes doigts et te sens te cambrer, respirer à fond. Je suis toute en émotion, j'aime tellement lorsque tu t'offres ainsi.

    J'ai à nouveau envie de venir m'assoir derrière toi, comme si nous étions dans un bain. Ma bouche adore embrasser ton cou. Je te serre de mes épaules, de mes bras.
    Je laisse monter l'émotion, je laisse faire l'amour. Cet amour qui sait si bien tout bien faire, me guider, te guider. L'amour qui prend tout nos corps, nos esprits, nos pensées. Il devient notre don, notre offrande l'une à l'autre. Il laisse venir s'installer la magie. Il est juste là, doux, caressant. Il nous emporte, il ferme nos yeux, il fait battre nos cœurs, il fait frémir nos peaux, il fait gonfler nos poitrines, il fait palpiter nos sexes.
    Il pose ma main sur ton sexe et me serre fort, contre toi. Il me fait vire en toi, te fait vivre en moi. Il est tout ce qu'il y a de plus beau. Il sait tout ce qu'il faut faire, alors je le laisse faire...

    Mon doigt écarte déjà tes petites lèvres. Malgré l'eau, je sens l'humidité et la chaleur, même si ce ne sont pas les mêmes. Il entre doucement, il est bien dans son enveloppe d'eau, dans son grand bain d'amour tout chaud. Lui veut tout pour toi et moi, j'aime tellement qu'il soit en toi, qu'il te sente réagir de l'intérieur, qu'il sente que tu aimes. J'aime sentir que tu m'aimes. J'aime te faire l'amour ainsi.
    Mon doigt a envie de te donner du plaisir tout de suite. Il caresse alors directement le bon endroit et te sent réagir fortement. Tes deux mains enserrent ma nuque et agrippent mes cheveux. Tu es belle à en pleurer...
    Je sens que tu n'es pas loin d'exploser. Mon sexe commence à onduler avec le tien, ils sont collés l'un à l'autre. Un deuxième doigt entre en toi, parce que j'ai ce besoin d'être en toi, de sentir que je peux être en toi, te faire vibrer, réagir, aimer, donner, tout donner. L'amour les guide, je le laisse faire. Il appuie légèrement juste à l'endroit que tu aimes. Je sens ton sexe qui se crispe, tes bras qui se tendent, tes mains qui empoignent mes cheveux. J'aime vivre ce moment-là, ce moment avec une intensité féroce et sauvage.
    Je te serre plus fort encore. On va partir ensemble, fusionner, n'être plus qu'une seule, toi et moi. Fusion des corps, des esprits, des plaisirs...

    Je te veux en moi. Je me veux en toi. J'ai besoin de toi. Nos corps se relâchent, se laissent porter par l'eau, soufflent, sereins, tièdes, doux. Je suis si bien. Nous n'avons pas froid, nous sommes juste bien. Je me relève et t'emmène t'allonger un peu plus loin, sur le sable. Tu sais comme j'ai besoin de ce moment de réconfort qui m'est si précieux.
    J'ai pour toi un amour immense, des pensées permanentes, des envies, une imagination débordante, une force irrésistible. Je veux tout pour toi. Je veux que tu sois tout et plus jamais rien. Je te veux grandir. Je te veux fière, belle et droite. Si un jour j'arrive à cela, je ne serai plus moi, je serai plus moi...
    Je t'aime.


  • Commentaires

    1
    Justmeforyou
    Dimanche 29 Juin 2008 à 11:49
    Tu as trouvé
    une si belle photo pour ce texte. Tout ça me fait rêver , je m'échappe evec toi dans cette nuit si douce et si claire, dans cette eau si calme et si protectrice... Mais bientôt je t'y emmènerai pour de vrai et ce ne sera plus une histoire du soir, parce que je t'aime...
    2
    Coquine
    Dimanche 29 Juin 2008 à 12:18
    Non, ce sera
    bien plus qu'une simple histoire du soir, ces histoires qui sont malgré tout si importantes pour nous, ce moment que j'aime tant... Ce sera la réalité, notre réalité, qui se poursuivra au fil de cette nuit claire et de cette eau calme qui bercera nos corps et qui rafraîchira nos ardeurs...
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :