• Allongée sur ton sein

     

    Allongée sur ton sein
    J'entends battre ton coeur
    Et ce sont mes chagrins
    Qui éclosent en fleurs

    L'oreille contre ta peau
    J'écoute son fol émoi
    Et ce sont mes fardeaux
    Qui s'envolent en ébats

    Qu'il est beau, qu'il est grand
    Ce coeur qui m'appartient
    Bouleversé de tourments
    Pourtant il prend le mien

    Et son chant me murmure
    Qu'il m'aime comme un fou
    Et son écho susurre
    Qu'il en tombe à genoux

    Allongée sur ton sein
    J'entends battre ton coeur
    Et ce sont mes matins
    Qui reprennent des couleurs


  • Commentaires

    1
    Justmeforyou
    Mardi 20 Janvier 2009 à 11:38
    Reste là
    reste là ecoute le battre ecoute le te parler...écoute le te dire qu'il te parle d'Amour, et qu'il ne bat que pour toi... Même si c'est pas assez grand, pas assez fort, je sais bien, ça le sera jamais assez. Il est si beau ce poème mon Ange si beau. Oui il t'aime comme un fou, oui ii en tombe à genoux, mais je t'en prie fais attention qu'il ne se brise en mille morceaux, il est si fragile... comme le tien... Je t'aime
    2
    Coquine
    Mardi 20 Janvier 2009 à 11:57
    Je l'écoute
    et j'aimerais le voler, l'envoler, le garder rien que pour moi, pour l'entendre jour et nuit, pour me ressourcer auprès de lui, auprès de toi, pour l'aimer et le protéger comme il le mérite tellement il est beau et grand... mais fragile oui... si fragile... Je l'aime et je t'aime, je veux prendre soin de lui, de toi. Je ferai attention oui promis, je ne veux pas qu'il se brise, surtout pas, le mien ne s'en remettrait pas...
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :